Parution : Homo porosus. L’homme poreux et ses animaux intérieurs, par Bruno Sibona

Bruno Sibona, Homo porosus. L’homme poreux et ses animaux intérieurs, Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2014., 128 p.

Homo PorosusSur une planète humanisée à l’excès, la distinction entre nature et culture, humain et animal, n’a plus grand sens ; la pensée contemporaine révèle toujours davantage notre propre nature animale et le fait que seul nous sépare le désir illusoire d’être différents.

Ces cinq études – Abeille ; Héron ; Cheval ; Serpent ; Phoque – traitant d’auteurs aussi divers que Virgile, Michelet, Byron, Hugo, Sartre ou Novarina, couvrent une recherche approfondie sur l’animalité humaine. Elles analysent cette position centrale que l’animal occupe dans l’imaginaire artistique des créateurs, comme support et illustration de l’inspiration poétique elle-même.

Mais, par-delà les figures de l’animalité, elles offrent aussi une réflexion détaillée sur notre identité poreuse et le brouillage des limites du sujet humain, soumis aujourd’hui à un questionnement plus que jamais nécessaire.

C’est donc à une véritable ontologie de la créativité que l’auteur nous convie.

 


Anne Simon

Responsable du programme « Animots »

More Posts

Vous aimerez aussi...