Aline Bergé, Jean Mottet | Pour une écocritique des formes esthétiques | Paris 3 | 31 mars 2017

Séminaire 2017 de Michel Collot (UMR THALIM) – Écocritique et géographie littéraire
Vendredi 31 Mars 2017, 17 h-19h, salle 445 (4ème étage) – Centre Censier Université Paris 3 Sorbonne nouvelle, 13 rue Santeuil Paris 5ème

Aline BERGÉ (UMR THALIM, Université Sorbonne nouvelle / CNRS)
et Jean MOTTET (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
 
Pour une écocritique des formes esthétiques : arts et savoirs du vivant

A l’occasion de la parution de La Forêt sonore. De l’esthétique à l’écologie (Champ Vallon,  avril 2017), Jean Mottet et Aline Bergé retraceront le cheminement critique et interrogatif qui les a conduits l’un et l’autre de l’expérience sensible et réfléchie des paysages, in situ, au cinéma et en littérature, aller et retour, à une écocritique des formes esthétiques attentive à l’écologie et aux relations entre différents types de lieux, de sujets vivants et de circonstances. Dans la relance entre son et sens, ils insisteront notamment sur les nouveaux modes d’écoute, de compréhension et d’exploration des arts qui se font jour à la faveur des voies ouvertes par les développements des sciences du vivant.

Jean Mottet est professeur émérite d’Esthétique du cinéma à l’Université de Paris I Panthéon Sorbonne. Il est l’auteur notamment de L’Invention de la scène américaine. Cinéma et paysage. L’Harmattan,1996, Prix Jean Mitry, Série Télévisée et espace domestique, L’Harmattan, 2005. Il a  dirigé plusieurs colloques et ouvrages sur le paysage : Les Paysages du cinéma (Champ Vallon, 1999); L’Arbre dans le paysage  (Champ Vallon, 2002); L’Herbe dans tous ses états ( Champ Vallon, 2011); La Forêt Sonore (Champ Vallon 2017).

Aline Bergé, Maître de conférences en littérature et SHS à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 (UMR 7172 THALIM), a publié 3 livres sur la question interdisciplinaire du paysage : Philippe Jaccottet, Trajectoires et constellations – Lieux, livres, paysages, Lausanne, Payot, 2004; Paysage & Modernité(s), co-dir. M. Collot, Bruxelles, Ousia, 2007; Paysages européens et mondialisation, co-dir. M. Collot et J. Mottet, Seyssel, Champ Vallon, 2012.. Poursuivant l’étude de la relation des littératures à divers terrains, arts et savoirs sous l’angle d’une anthropologie et d’une histoire des gestes, ses travaux en écocritique portent depuis 2010 sur l’essor d’une écopoétique du vivant dans les littératures contemporaines.


Anne Simon

Responsable du programme « Animots »

More Posts

Vous aimerez aussi...