Thomas Pughe | L’écopoésie et le « travail écologique » de la langue | Paris 3 | 21 avril 2017

Séminaire Écocritique et géographie littéraire
21 avril 2017, 17 h-19h

Thomas PUGHE (Université d’Orléans)
L’écopoésie et le « travail écologique » de la langue

Thomas Pughe est professeur à l’Université d’Orléans, où il enseigne la littérature américaine, à laquelle il a consacré plusieurs ouvrages (notamment Stanley Elkin : La comédie moderne, Belin, 2004). Ses recherches portent depuis une quinzaine d’années sur l’étude des rapports entre littérature et environnement. Il a coordonné plusieurs numéros de revue consacrés à ces questions (notamment Écologie et politique, 2008/2, n° 36 : « Littérature et écologie : vers une écopoétique ») et formulé des propositions théoriques novatrices (notamment dans un article paru en 2005 dans Études Anglaises 58/1 : « Ré-inventer la nature : vers une écopoétique »).

La séance aura lieu  en salle 445 (4ème étage) au Centre Censier Université Paris 3 Sorbonne nouvelle, 13 rue Santeuil Paris 5ème


Anne Simon

Responsable du programme "Animots"

More Posts

Vous aimerez aussi...