Biopic Animal | SPEscies | Paris | 7 fév. 2018

Première séance du séminaire SPEscies à l’INHA

BIOPIC ANIMAL

 

Le mercredi 7 février 2018 à 18h00

INHA : 1er étage, Galerie Colbert salle Vasari, 75002 Paris. Entrée 2 rue Vivienne ou 6 rue des Petits-Champs

Entrée libre sans inscription

 

    • Thierry Laugée (Université Paris-Sorbonne)
      De Simba à Snowball. L’identité animale selon Osa et Martin Johnson.

Le 26 juillet 1923, Carl Akeley, taxidermiste de l’American Museum of Natural History, rédige un prospectus intitulé Why the American Museum of Natural history is interested in the work of Martin Johnson? Ce texte est la réponse d’un défenseur de la faune africaine au succès du film d’H. A. Snow, Hunting Big Game In Africa, une mise en scène épique du combat d’un chasseur contre les bêtes dites les plus cruelles. Conscient du danger de l’héroïsation des chasseurs, la direction du muséum prit le parti de créer son propre service de production cinématographique ; sa première action fut de confier une expédition de cinq ans au couple de cinéastes Martin et Osa Johnson, afin d’éduquer le public à la beauté de la faune africaine. Le film qui en résultat, Simba : The King of Beasts, distribué en 1928, définissait les formes d’un genre cinématographique nouveau : le documentaire animalier.

Thierry LAUGÉE
Maître de conférences en Histoire de l’art contemporain à l’université Paris-Sorbonne, il a publié en 2015 Figures du génie dans l’art français (1802-1855), ouvrage issu de sa thèse. Coordinateur scientifique des projets de recherche PatriNat et SPEscies, ses recherches récentes portent sur le
genre animalier dans les musées de science. Dans ce cadre il a publié « La ménagerie d’Eugène Delacroix […] » dans le Bulletin du musée Eugène Delacroix en 2014, « La Photographie
zoologique, d’Achille Devéria et Louis Rousseau », dans la Revue de la BNF en 2017, et a été lauréat en 2016 de la Bourse Focillon (CFHA) pour son projet Une fenêtre ouverte sur la faune. Photographie zoologique et taxidermie aux États-Unis (1853-1940).

 

    • Éric Baratay (Université de Lyon)
      Meshie de Henry Raven. Entre mise en scène humaine et réalité animale.

Vers 1934, le naturaliste américain Henry Raven consacre un film à sa chimpanzée Meshie pour vanter son caractère d’enfant de la famille et fortifier sa célébrité sur la côte Est. Ce film est avant tout la mise en scène, par succession de séquences séparées, d’une situation proclamée mais en grande partie fausse (l’animal vit le plus souvent seul à la cave ou dehors). Il permet cependant, en le croisant avec d’autres documents, de retrouver une réalité animale, révélée par des réactions impromptues, des comportements, des attitudes, de retrouver donc un être et une vie.

Eric BARATAY
Professeur d’Histoire contemporaine à l’université de Lyon III, chercheur rattaché au LARHRA, il est spécialiste de l’histoire de l’animal, de sa représentation, sa condition et ses rapports avec la société humaine d’un point de vue éthologique et historique. Ses derniers travaux dans le champ des Animals Studies l’ont amené à publier Des Bêtes et des dieux : les animaux dans les religions aux éditions du Cerf en 2015 et, récemment, Biographies animales. Des vies retrouvées, aux éditions
du Seuil en 2017.

 

 

SPEscies

Le programme de recherche sur les spécimens artificiels de sciences naturelles en Sorbonne, SPEscies — lauréat de l’appel à projets Émergence 2017-2018 — est né d’une préoccupation commune d’historiens des sciences, d’historiens de l’art et de conservateurs (MNHN, UPMC, Paris-Sorbonne, BnF) concernant un type de patrimoine négligé : les pièces manufacturées d’histoire naturelle, toutes issues de collections pédagogiques dédiées à l’enseignement dans les établissements universitaires de la fin du xviiie siècle au début du xxe siècle.

Jugées obsolètes et ne trouvant plus leur place dans les espaces muséaux, ces pièces didactiques sont pour la plupart reléguées dans les réserves et les espaces hors public. Ainsi l’enjeu du regroupement de l’équipe SPEscies consiste à faire émerger un ensemble de collections et de recherches par l’étude historique, matérielle et épistémologique de ces pièces didactiques afin que les aspects liés à leur contexte de fabrication et d’utilisation justifient leur patrimonialisation. A terme, cette action devrait aboutir à leur valorisation et leur nouvelle présentation muséographique.

Séminaires SPEscies

Informations sur le site du Centre Chastel

A partir du mercredi 7 février 2018, l’ensemble des recherches menées par le programme sera divulgué au cours d’une série mensuelle de séminaires et de journées d’étude, ouverts à tous, étudiants, chercheurs etc. Ils se dérouleront au sein des établissements partenaires (MNHN,UPMC, INHA, BnF).
(Entrée libre, sans inscription, chaque séance est suivie d’un petit pot où l’auditoire est le bienvenu.)

Organisation des séminaires : Olivier Vayron (olivier.vayron@gmail.com)
Commission scientifique : équipe Spescies (spescies@gmx.fr)

 

programme_web-BIOPIC_ANIMAL-séminaire_1_SPEscies


Honorine Tellier

Rédaction et aide à la conception du carnet

More Posts

Vous aimerez aussi...