AàC “Liminalités Homme/Animal dans la littérature et la culture du Moyen Âge” | AHLM | Braga | 1 nov. 2019

“Liminalités Homme/Animaldans la littérature et la culture du Moyen Âge”

13e Colloque de la Section Portugaise de l’Association Hispanique de Littérature Médiévale (AHLM)

Monastère de Saint Martin de Tibães, Braga, 4-5 juin 2020

 

Tout au long des siècles un courant hégémonique dans la pensée occidentale a consolidé une tradition anthropocentrique qui a instauré et validé l’autonomie de l’homme dans ou plutôt sur la nature. Pourtant ce courant dominant a toujours coexisté avec un contre-courant, plus ou moins souterrain, plus ou moins dans les marges, qui pose la priorité du vivant sur le logos et la ratio pour penser l’homme dans la nature sur le postulat d’un même et unique sol ontologique.

Dans notre contemporanéité, régie par l’expansion exponentielle de la raison technologique, par les migrations, par la mondialisation, sans oublier la rupture de consensus moraux et éthiques, une crise écologique sans précédent a sans doute intensifié la prise de conscience de la fragilité du vivant et, par conséquent, la perception nette de l’interdépendance de tous les habitants de l’Eco, notre maison commune. C’est pourquoi on assiste dans les dernières décennies au développement des études sur les animaux et l’animalité dans les sciences humaines, notamment dans les études littéraires particulièrement ouvertes aux postulats et orientations herméneutiques des animal studies et de la zoopoétique. On comprend ainsi aisément la portée heuristique et herméneutique des relectures de notre patrimoine littéraire permettant de repenser critiquement le statu quo ontologique, participant au grand débat contemporain autour de la redéfinition de l’humain.

En proposant ce Colloque, nous invitons les chercheurs en littérature et culture médiévale à revisiter leur objet d’étude à la lumière de la relation humain-animal envisagée moins comme frontière infranchissable que comme seuil et rencontre. Rappelons que François d’Assise proclamait la communauté des créatures te la fraternité des espèces. Dans son actualité pressante, le message franciscain est une source d’inspiration pour de nouvelles approches de l’animalité et de la relation humain-animal dans la littérature et l’imaginaire médiévaux. Songeons, à titre d’exemple, à l’allégorisation anthropomorphique des animaux dans les bestiaires, l’héraldique, l’astrologie ainsi qu’aux remaniements littéraires de ces symbolismes. Des motifs et des figures tels que la chasse (souvent sous forme de poursuite d’une proie inattrapable qui attire le chasseur à une rencontre érotique), l’homme sauvage, l’ondine, la métamorphose lycanthropique, la zoophilie, configurent une problématique des liminalités humain-animal qui demande à être réexaminée.

Les collègues souhaitant venir discuter ces questions dans le magnifique scénario du monastère de Tibães doivent nous faire parvenir leurs propositions de communication sous forme d’un résumé de 200-300 mots, accompagné d’une brève notice biobibliographique, jusqu’au 1er novembre 2019, à l’adresse spahlm2020@gmail.com  

Les communications ne dépassent pas les 20 minutes. Les langues de travail sont les langues ibériques, le français et l’anglais.

 La participation au Colloque exige l’inscription comme associé/e à l’AHLM. Pour les consignes, veuillez consulter http://www.ahlm.es/Contacto.htm.

 

Calendrier

1 novembre : date-butoir pour envoyer la proposition de communication.

1 décembre : date-butoir pour la réponse de l’Organisation.

1 février : date-butoir pour s’inscrire au Colloque.

1 mars : communication du programme prévisionnel.

1 mai : communication du programme définitif.

4-5 juin : Colloque.

 

Comité scientifique :

Aires Augusto Nascimento (Universidade de Lisboa, FL)

Ana Paiva Morais (Universidade Nova de Lisboa e IELT, FCSH)

Anna Bognolo (Università di Verona)

António Ponte (DRCN)

Carlos Alvar (Université de Genève)

Carlos Carreto (Universidade Nova de Lisboa, FCSH)

Carmen Elena A. Canto (Universidad Nacional Autónoma de México)

Cleofé Tato García (Universidade da Coruña)

Cristina Almeida Ribeiro (Universidade de Lisboa, FL)

Elvira Rebelo (DRCN/MSMT)

Gloria Chicote (Universidad Nacional de la Plata)

Harvey Sharrer (University of California Santa Barbara)

Isabel Barros Dias (Universidade Aberta e IELT, FCSH)

Isabella Tomassetti (Università di Roma, La Sapienza)

José Manuel Lucía Megías (Universidad Complutense de Madrid)

Margarida Esperança Pina (Universidade Nova de Lisboa e IELT, FCSH)

Margarida Santos Alpalhão (IELT, FCSH)

Maria João Branco (Universidade Nova de Lisboa e IEM, FCSH)

Maria Ana Ramos (Universitat Zurich)

Maria Lourdes Soriano Robles (Universitat de Barcelona)

Maria Luzdivina Cuesta Torre (Universidad de León)

Maria Rosário Aguilar Perdomo (Universidad Nacional de Colombia)

Mariña Arbor Aldea (Universidade de Santiago de Compostela)

Vicenç Beltran (Università di Roma, La Sapienza)

 

Organisation

Cristina Álvares (UMinho/CEHUM)

Sérgio Sousa (UMinho/CEHUM)

Carla Pereira Dias (MSMT)

 

Sécrétariat

Ana Maria Pereira (CEHUM)

Paulo Martins (CEHUM)

 

 



Citer ce billet
Marie Vigy (2019, 4 septembre). AàC “Liminalités Homme/Animal dans la littérature et la culture du Moyen Âge” | AHLM | Braga | 1 nov. 2019. Animots. Consulté le 12 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b6qh

Marie Vigy

Rédaction et aide à la conception du carnet.

More Posts

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search