Humanimalismes | Topographie de l’art | Paris | 8 fév.-4 avril 2020


TOPOGRAPHIE DE L’ART
: ART ORIENTÉ OBJET, JOSEPH BEUYS, MATT COLLISHAW, ALIX DELMAS, JAN FABRE,ROBERT GLIGOROV, HORST HAACK, LÉA LE BRICOMTE, AGNÈS PEZEU, ABRAHAM POINCHEVAL

Convoquer l’animalité pour mieux comprendre l’humanité : de Joseph Beuys à Jan Fabre, Horst Haack, Joël Hubaut, Léa Le Bricomte ou encore au duo Art Orienté Objet, de nombreux artistes contemporains explorent la relation voire la fusion animal-humain, comme en témoigne l’exposition « Humanimalismes » à Topographie de l’art, Paris. L’évocation de l’animal, de plus en plus courante dans l’art, est liée à la volonté de mieux cerner l’identité humaine : parce que l’humain est, biologiquement, un animal, humanité et animalité sont étroitement liées comme en témoignent les premières sépultures humaines où se mêlaient ossements humains et animaux, le rôle joué par la domestication des animaux dans l’évolution matérielle des hommes, l’affection que nous portons aux animaux de compagnie ou encore la façon dont l’homme, bien souvent au XXe siècle, a reproduit sans pitié pour son prochain des comportements habituellement attribués aux animaux.

Topographie de l’art, 15 Rue de Thorigny 75003 Paris
 

 



Citer ce billet
vincentlecomte (2020, 5 mars). Humanimalismes | Topographie de l’art | Paris | 8 fév.-4 avril 2020. Animots. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b6sh

vincentlecomte

Vincent Lecomte est artiste, chercheur et enseignant en esthétique. Sa thèse, « Un Penser animal à l’œuvre », étudie les façons dont l’art convoque l’animal pour mettre en évidence d’autres consciences possibles du monde.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search