AàC | Humanité et animalité à l’épreuve de la guerre | Bordeaux | 30 novembre 2020

Journée d’étude interdisciplinaire, 16 avril 2021, « Humanité et animalité à l’épreuve de la guerre », proposée par les doctorantes de l’équipe TELEM

Université Bordeaux Montaigne, Esplanade des Antilles, 33600 Pessac

Date limite pour les propositions : 30 novembre 2020

Notification aux autrices et auteurs : fin janvier 2021

Face à l’explosion de violence que constitue une guerre, les frontières de l’humanité se trouvent réinterrogées, repoussées. Le soldat est confronté à sa propre brutalité, la bestialité devient une condition de survie, mais il faut pourtant se convaincre que l’animal, c’est l’Autre, pour supporter de lui ôter la vie. Animalisation, racisme, antisémitisme, la frontière entre ceux qui sont considérés humains et les autres est déplacée au sein même de l’espèce. L’humanité des uns se trouve balayée pour préserver, dans une morale hypocrite, celle des autres. Pour autant, au cœur de la guerre, l’animalité n’est pas seulement celle des hommes, mais aussi celle des bêtes qui travaillent et meurent avec les soldats. De cette expérience commune naît une fraternité inter-espèce, alors même que la fraternité humaine est mise en défaut. Aussi s’agit-il d’explorer les frontières mouvantes entre humanité et animalité, de la Première Guerre Mondiale à l’après-guerre, en passant par la Seconde Guerre Mondiale et ses sommets de déshumanisation. Ce questionnement prendra la forme d’une journée interdisciplinaire, ouverte à toutes et à tous et accueillant entre autres des approches historiques, philosophiques, sociologiques et littéraires.

Trois axes guideront les participations :

– L’humain face à sa « part animale » : l’animalité humaine entre vulnérabilité et bestialité

– Communautés humaines-animales : des animaux soldats à la « grande boucherie »

– Déshumaniser l’ennemi, quand l’Autre devient animal

Cette journée sera également ouverte aux doctorant·es et aux étudiant·es de Master.

Un déjeuner sera proposé gratuitement aux participantes et participants.

Les propositions de communication doivent comprendre entre 300 et 500 mots et être accompagnées d’une bio-bibliographie ainsi que de 5 mots-clés.

Elles seront envoyées conjointement aux deux organisatrices,

Manon Dubouilh (manon.dubouilh@gmail.com) et Jodie Lou Bessonnet (jodie-lou.bessonnet@u-bordeaux-montaigne.fr).

 

RESPONSABLE :

 Bessonnet Jodie Lou

ADRESSE

Université Bordeaux Montaigne

Flora Souchard

ENS de Lyon/EHESS. Docteure en littérature française. Dynamique animale en poésie moderne et contemporaine.

More Posts - Website


Vous aimerez aussi...

1 réponse

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search