Honorine Tellier | Le centaure dans l’art équestre ou l’intégration d’un mythe dans une pratique artistique et sa littérature du XVIIIe au XXIe siècle | 2020

crédit : Illustration d’Abraham van Diepenbeeck dans William Cavendish, Méthode et invention nouvelle de dresser les chevaux, 1658, [vue 20]. Source : Gallica/ Bibliothèque nationale de France

Mme Honorine TELLIER a soutenu avec succès sa thèse de doctorat “Le centaure dans l’art équestre ou l’intégration d’un mythe dans une pratique
artistique et sa littérature du XVIIIe au XXIe siècle”

Ecole Doctorale : ED 612 – Humanités
Préparée sous la direction Mme Irène Langlet, Pr.

Date de soutenance : Mardi 8 décembre 2020

L’équipe du Carnet Animots, dont elle a été une administratrice extrêmement active, la félicite pour ce succès.

Jury :
Mme Irène LANGLET, Professeure de Littérature contemporaine, LISAA,
Université Gustave Eiffel
Mme Sylvine PICKEL-CHEVALIER, Maîtresse de conférences HDR de
Géographie, ESTHUA, Université d’Angers
M. Pierre SCHOENTJES, Professeur de Littérature française, Université de Gand
Mme Anne SIMON, Directrice de recherche CNRS, CRAL, EHESS
M. Bertrand WESTPHAL, Professeur de Littérature comparée, EHIC, Université
de Limoges

RÉSUMÉ EN FRANÇAIS ET EN ANGLAIS

Le lien entre le centaure et l’équitation remonte à l’Antiquité selon l’interprétation qui voudrait que les centaures soient les premiers cavaliers. Des siècles plus tard, cette idée perdure encore dans l’imaginaire équestre occidental. L’être humain à califourchon sur son cheval est un centaure. La figure hybride est même récurrente dans la littérature équestre française depuis le XVIIIe s.

C’est ce paradoxe que se propose de saisir cette thèse d’où le choix de n’étudier que des œuvres de non-fiction qui se revendiquent pourtant de rationalité et d’authenticité : textes biographiques et personnels, traités techniques et écrits scientifiques. Il s’agit d’analyser, dans une perspective diachronique, l’apport réciproque qui s’opère entre l’auteur-cavalier et le centaure par le biais de trois perspectives : le mythe, le corps et l’enseignement.

La première consiste à comprendre l’intégration de la figure du centaure dans les écrits, sa mise en narration ainsi que la manière dont les écrits fabriquent un centaure équestre mythique. L’approche par le corps souhaite étudier l’idéal corporel qu’incarne le centaure pour le cavalier, la transcription et la constitution d’un ressenti corporel empirique mais aussi l’éthique relationnelle qui s’instaure avec l’animal. Enfin la perspective sur l’enseignement s’intéresse à l’usage du centaure dans une orientation pédagogique mais aussi à ce que la figure peut exprimer de la transmission du patrimoine culturel équestre.

Mots clefs : animal, centaure, cheval, corps, équitation, époque moderne, époque contemporaine, mythe, littérature, non-fiction.

 ENGLISH VERSION :

The link between the centaur and horseback riding dates back from Antiquity according to the interpretation that the centaurs were the first horsemen. Centuries later, this idea still lives on in the Western equestrian imagination. The human being astride on his horse is a centaur. The hybrid figure is even recurrent in French equestrian literature since the 18th century.

It is this paradox that this thesis proposes to grasp, hence the choice to study only works of non-fiction which nevertheless claim to be rational and authentic: essays with biographical and personal tendencies, technical treaties and scientific writings. It is about studying, in a diachronic perspective, the reciprocal contribution that takes place between the author-horseman and the centaur through three perspectives: the myth, the body and the teaching.

The first is to understand the integration of the figure of the centaur in the writings, its narration as well as the way in which the writings construct an equestrian centaur. The body-based approach seeks to study to bodily ideal that the centaur embodies for the horseman, the transcription and constitution of an empirical bodily feeling, but also the relational ethic that is established with the animal. Finally, the perspective on teaching is interested in the use of the centaur in an educational orientation but also a cultural heritage.

Keywords : animal, centaur, horse, body, horseriding, modern, contemporary, myth, literature, non-fiction.

 



Citer ce billet
Anne Simon (2020, 17 décembre). Honorine Tellier | Le centaure dans l’art équestre ou l’intégration d’un mythe dans une pratique artistique et sa littérature du XVIIIe au XXIe siècle | 2020. Animots. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b6ud

Anne Simon

Anne Simon est Directrice de recherche au CNRS et Professeure à l'Ecole normale supérieure (Paris). Responsable du Centre international d'étude de la philosophie française–PhilOfr, elle anime les carnets PhilOfr, Animots, Pôle Proust et Prix Recherche au présent.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search