Nonchalance et monstruosité, 4 jours dans la vie des vers à soie | Villa Belleville | Paris | 28-31 mai 2021

 

Nonchalance et monstruosité, 4 jours dans la vie des vers à soie, une exposition performative et polyphonique avec Estelle Benazet, anthony peskine, Bérengère Henin et Ivana Adaime Makac

Villa Belleville – Résidences Paris Belleville, 23 rue Ramponeau, Paris

 

Dans le cadre des Portes ouvertes des Ateliers d’artistes de Belleville, nous sommes très heureux de vous inviter à cette exposition, vous pouvez réserver votre visite en cliquant ici: https://docs.google.com/spreadsheets/d/1ZWnZ96JNH0Rb7zTProm-W4YbHOnkNyaozG7TqeWISpY/edit?urp=gmail_link#gid=0

 

” Depuis qu’elle travaille avec des vers à soie, Ivana Adaime Makac forme le vœu de réussir à dé-domestiquer les larves, à leur rendre ce qu’elles ont perdu au terme de plus de 5000 années d’asservissement : leur disposition à la prédation, leur indépendance, leur violence aussi. Ce n’est pas un projet désespéré ou romantique : c’est un désir utopique, révolutionnaire dans ce qu’il spécule sur la capacité des êtres à s’affranchir de leurs déterminismes sociaux. L’exposition Nonchalance et monstruosité, 4 jours dans la vie des vers à soie n’a rien d’aimable, en dépit des couleurs pastel, des flocages, des structures ludiques et sportives destinées aux larves. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle s’affranchit de l’humour, de la légèreté ou de l’absurdité. Au cours de ces quatre journées, chaque après-midi, Estelle Bénazet Heugenhauser lira son texte La vie des Bombyciennes, digestion mâchouillée de La vie des vers à soie (1943) du biologiste Jean Rostand. Voyant dans l’organisation des bombyx la possibilité d’une société nouvelle, elle chuchotera cet écrit aux oreilles qu’elles n’ont pas, et peut-être grignotera en leur déclamant son admiration. Un vivarium réalisé par anthony peskine tentera d’imaginer une nouvelle vie pour les vers à soie, plongés dans un intérieur domestique humain construit à leur échelle, et potentiellement subventionné par des marques et des firmes. Mais qui voudrait encourager aujourd’hui des animaux baveurs, inesthétiques, lents ? Enfin, des portraits de vers à soie, dessinés par Bérengère Henin, viendront recouvrir peu à peu les murs, rendant à chaque bestiole son individualité, jusqu’à la caricature. Et, de temps à autres, arpentant l’espace sans doute dans un froissement maladroit, des humains déguisés en vers à soie géants proposeront quelques exercices de gymnastique pour encourager les larves réelles, trop occupées à se bâfrer de verdure. Mais qui sait si ces dernières n’abandonneraient-elles pas leur poste, pour une fois, pour aller s’enjailler elles aussi ?… ”

Camille Paulhan , mai 2021

Lire la suite : Texte par Camille Paulhan- Nonchalance et monstruosité, 4 jours dans la vie des vers à soie

Réservation

 



Citer ce billet
Anne Simon (2021, 29 mai). Nonchalance et monstruosité, 4 jours dans la vie des vers à soie | Villa Belleville | Paris | 28-31 mai 2021. Animots. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b6vy

Anne Simon

Anne Simon est Directrice de recherche au CNRS et Professeure à l'Ecole normale supérieure (Paris). Responsable du Centre international d'étude de la philosophie française–PhilOfr, elle anime les carnets PhilOfr, Animots, Pôle Proust et Prix Recherche au présent.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search