[In]visible : la mort animale | Musée d’Allard de Montbrison | sept. 2021- fév. 2022

A compter du 17 septembre et jusqu’au 27 février 2022, le musée d’Allard vous propose l’exposition : « [In]visible : la mort animale ».

Longtemps, la mise à mort de l’animal sauvage a constitué le symbole de la domination de l’Homme sur la nature. Le basculement vers une vie citadine loin de la chasse et des élevages, les préoccupations sanitaires et écologiques tendent au contraire à rendre la mort animale invisible. Le lien affectif que nous tissons aujourd’hui avec nos animaux domestiques redéfinissent en profondeur notre rapport symbolique et matériel aux animaux ainsi qu’à leur mort.  Alors qu’elle est largement cachée, la mort animale semble soulever des réactions de plus en plus exacerbées. Aujourd’hui, l’art assume par dérision, humour ou provocation sa volonté de questionner notre rapport aux animaux jusque dans leur mort afin de transformer la société et ses pratiques. Du spécimen naturalisé à vocation scientifique, aux vêtements de mode en passant par des objets du quotidien et l’alimentation carnée, l’exposition donne à voir toute la diversité des relations que l’Homme entretient avec les animaux sauvages ou domestiqués, vivants ou morts. Comme à son habitude, le musée d’Allard mêlera dans cette présentation œuvres artistiques, spécimens scientifiques et objets historiques et ethnologiques pour appuyer son propos muséographique. Venez découvrir les œuvres d’artistes contemporains de talent : Ghyslain Bertholon, Nicolas Rubinstein, Alain Pouillet, Valérie Belin, Jean Dieuzaide.

Ouvert tous les jours de 14h à 18h (sauf les mardis, le 25 décembre et le 1er janvier)

Coordonnées

13 boulevard de la Préfecture
42600 Montbrison

Téléphone : 04 77 96 39 15



Citer ce billet
vincentlecomte (2021, 18 septembre). [In]visible : la mort animale | Musée d’Allard de Montbrison | sept. 2021- fév. 2022. Animots. Consulté le 27 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b6x6

vincentlecomte

Vincent Lecomte est artiste, chercheur et enseignant en esthétique. Sa thèse, « Un Penser animal à l’œuvre », étudie les façons dont l’art convoque l’animal pour mettre en évidence d’autres consciences possibles du monde.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search