Faire monde commun | R. Beau, V. Maris, B. Morizot, A. Simon | UNIL | Lausanne | 3-4 fév. 2022

Jeudi 3 février (14h30 à 18h00) et vendredi 4 février 2022 (09h00 à 16h00) – Anthropole, salle 5060 et en ligne sur Zoom

Colloque interdisciplinaire co-organisé par la Section de Philosophie (Faculté des lettres) et l’Institut de géographie et durabilité (Faculté des géosciences et de l’environnement) de l’Université de Lausanne.

Programme-faire-monde-commun-02-2022

Présentation

Le grand partage entre humanité et nature est aujourd’hui ébranlé de toutes parts, tant il a subi d’assauts en provenance des sciences de la nature comme des sciences humaines. Que l’on se tienne d’un côté ou de l’autre de cette frontière abstraite, nos objets ne sauraient être pleinement appréhendés en vase clos. L’évidence de continuités et interdépendances entre le naturel et le culturel s’impose désormais dans nos réalités quotidiennes. Que ce soit au travers de nouvelles possibilités techniques (telle que la biologie de synthèse), ou bien sûr, au travers de l’urgence écologique qui questionne l’anthropocentrisme de nos conceptions éthiques et politiques, mais pas seulement. À mesure que la séparation se dissout, elle laisse place à une compréhension enrichie de la rencontre des phénomènes culturels et naturels. Quelles voies s’ouvrent à nous pour comprendre les co-constitutions et les co-dépendances, et lesquelles restent encore à frayer ?

Cette situation engage toutefois de nouveaux défis et débats. L’absence de barrière essentielle ne signifie pas pour autant qu’il y ait identité, compréhension ou réconciliation immédiate. Inversement, à trop marquer les différences ou le risque d’anthropomorphisme, ne risque-t-on pas de s’interdire des possibilités de compréhension, de partage ou d’exploration ? Sentir, vivre ou modéliser les continuités entre des réalités différents et intrinsèquement implique donc de négocier certaines tensions – à commencer par celles de la distance et la proximité, entre altérité radicale et commensurabilité. Ce colloque a donc aussi pour but d’approcher de front les difficultés, la plurivocité de approches pour faire monde commun hors d’une stricte séparation, ce que l’on peut ou non légitimement en attendre.

Le programme de ce colloque ouvert à toutes et tous sera structuré autour de plusieurs conférences et interventions suivies de questions ; et clôturé par une synthèse et un échange sous forme de table ronde. 

Inscription

Le colloque se tiendra à la fois en présentiel et à distance.

Pour vous inscrire en présentiel (un passe sanitaire devra être présenté à l’entrée de la salle) ou pour obtenir le lien Zoom d’accès à distance, veuillez vous adresser à christophe.gilliand@unil.ch

Comité d’organisation

  • Simone Zurbuchen (Fac. Lettres, UNIL)
  • Gérald Sinclair (Fac. Lettres, UNIL)
  • Gérald Hess (IGD, UNIL)
  • Christophe Gilliand (IGD, UNIL)
  • Diane Linder (IGD, UNIL)


Citer ce billet
Anne Simon (2022, 1 février). Faire monde commun | R. Beau, V. Maris, B. Morizot, A. Simon | UNIL | Lausanne | 3-4 fév. 2022. Animots. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b6z1

Anne Simon

Anne Simon est Directrice de recherche au CNRS et Professeure à l'Ecole normale supérieure (Paris). Responsable du Centre international d'étude de la philosophie française–PhilOfr, elle anime les carnets PhilOfr, Animots, Pôle Proust et Prix Recherche au présent.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search