Conférence de Pierre-Olivier Dittmar (EHESS) : “Il n’y a pas d'”animal” au Moyen Âge”

La prochaine séance du séminaire sur l’animal des Archives Husserl (F. Burgat, A. Le Goff, D. Lestel et C. Martin-Fréville) aura lieu le samedi 19 janvier de 14h à 16h00, à l’Ecole Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm, en salle Celan.

Pierre-Olivier Dittmar (EHESS) : Il n’y a pas d'”animal” au Moyen Âge

Le sens moderne du terme « animal » qui exclut l’homme, est largement inusité voire inconnu au Moyen Age au moins jusqu’au XIIIe siècle. En latin, ce terme qui est rare et presque réservé à la littérature savante désigne alors généralement tous les êtres animés, homme compris. De façon générale, notamment dans la littérature morale et les sources de la pratique, c’est d’autres catégories qui sont utilisées, qui relèvent soit de l’« espèce », soit des catégories génériques comme « pecus » ou « bestia ». Ces dernières sont non seulement justifiées théologiquement, mais aussi foncièrement anthropologiques et articulées à des pratiques, notamment alimentaires.

L’apparition du terme « beste » en ancien français, qui englobe tous les animaux dénués de raison, signe un profond bouleversement dans les conceptions de l’ “environnement”. Celles-ci impliquent en retour d’importantes modifications dans les conceptions de la personne, puisque l’existence de ce concept permet « l’invention » du concept de « bestialité humaine » au cours du XIIIe siècle.

En dernier lieu, l’histoire de ce changement ne s’est pas uniquement écrite dans le monde des idées, puisque l’image, notamment par la création de figures hybrides, anticipe de près d’un siècle ce changement linguistique et conceptuel. Cette invention de l’animal au Moyen Âge est analysée à la lumière des propositions de P. Descola, en considérant le Moyen Age central dans une tension entre deux ontologies, l’analogisme et le naturalisme.

Discutant : David Chauvet, chercheur en droit (Université de Limoges) et auteur d’un ouvrage sur La Personnalité juridique des animaux jugés au Moyen Âge (XIIIe-XIVe siècles), abordera la question de la place des animaux dans l’ordre judiciaire au Moyen Âge et ses enjeux philosophiques.

Contact : annlegoff@gmail.com ou martinfreville@yahoo.fr



Citer ce billet
Audrey Lasserre (2013, 18 janvier). Conférence de Pierre-Olivier Dittmar (EHESS) : “Il n’y a pas d'”animal” au Moyen Âge” Animots. Consulté le 27 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b682

Audrey Lasserre

Chargée de mission

More Posts

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search