Ville sauvage | Billebaude | n° 20 | 10e anniversaire | printemps 2022

N°20 Ville sauvage

10e anniversaire

Parution printemps 2022

 

Ce numéro questionne la place accordée au sauvage dans la ville et la manière dont il déborde des lieux et limites imposées. Nous nous intéressons à la manière dont sa présence, qu’il s’agisse de plantes considérées comme des mauvaises herbes, d’animaux volontairement transposés dans l’espace urbain mais enfermés (dans les zoos et ménageries), d’espèces opportunistes qui y prospèrent alors que leurs habitats naturels deviennent inhospitaliers, soulignent l’évolution des sensibilités et les modalités de gestion du sauvage en ville.

La question de la place de la nature sauvage dans les villes s’est imposée ces dernières années comme un enjeu écologique – les villes, en France et en Occident plus largement, se dotent de plans d’actions pour prendre en compte la faune sauvage dans le développement urbain -, mais aussi comme un enjeu culturel – les habitants des villes expriment une sensibilité de plus en plus forte à la nature dans les métropoles -, et enfin politique.

La spécificité de Billebaude par rapport à d’autres approches de la question est d’entrer dans le détail des questions de gestion environnementale, des conflits de représentation et de cohabitation, pour sortir d’une vision parfois irénique de la nature en ville. Les contributeurs, issus de domaines variés, participent activement à cette fragmentation des points de vue ; il s’agit, parmi d’autres, d’Audrey Muratet, écologiste et botaniste, de Léo Martin, doctorant au Muséum National d’Histoire Naturelle, d’Olivier Winock, fondateur de l’association NAT’H, d’Anne Simon, spécialiste de zoopoétique.

Enfin, ce numéro a la particularité de mettre en avant le travail des street artistes Nadège Dauvergne, Bordalo II, Ruben Carrasco, Jussi TwoSeven et WAR!. Ceux-ci participeront à l’exposition Incursions sauvages qui marquera la saison printemps 2022 au Musée de la Chasse et de la Nature. Ce mode d’intervention artistique en dehors des espaces habituellement dédiés à l’art fait écho à la question de l’organisation des villes et de ce qui les dépasse.

D’autres artistes, tels Yann Monel, Didier Paquignon, Frédéric Tillier ou Melchior Tersen, nous ouvrent leurs perspectives sur la ville sauvage.

Comité éditorial

Henri de Castries

François Chemel

Andrée Corvol-Dessert

Christine Germain-Donnat

Jacques Glénat

Yves d’Hérouville

Anne Simon

Directrice de collection

Anne de Malleray

 



Citer ce billet
Anne Simon (2022, 7 avril). Ville sauvage | Billebaude | n° 20 | 10e anniversaire | printemps 2022. Animots. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b6zn

Anne Simon

Anne Simon est Directrice de recherche au CNRS et Professeure à l'Ecole normale supérieure (Paris). Responsable du Centre international d'étude de la philosophie française–PhilOfr, elle anime les carnets PhilOfr, Animots, Pôle Proust et Prix Recherche au présent.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search