Berlinde De Bruyckere | exposition « PEL / Becoming the figure » | Musée Hans Arp Rémagen | juil. 2022 – janv. 2023

Berlinde De Bruyckere, Lichaam (Corps), 2002-2006

Berlinde De Bruyckere, « PEL / Becoming the figure »

Fondation d’État Musée Arp Bahnhof Rolandseck

Hans-Arp-Allée 1, 53424 Rémagen (Allemagne)

03 juil. 2022 – 08 janv. 2023

Dimanche 3 juillet 2022 (Entrée libre de 11h à 18h)

11h Vernissage de l’exposition

16h Performance « Romeu mon cerf » avec le danseur Romeu Runa pour l’exposition (plus d’informations dans le calendrier des événements)

L’entrée au spectacle est gratuite, mais l’inscription est obligatoire : anmeldung@arpmuseum.org

Berlinde De Bruyckere (*1964) vit et travaille à Gand, Belgique) est l’une des plus importantes sculptrices internationales contemporaines. Les sculptures fascinantes et en même temps dérangeantes de l’artiste pénètrent littéralement dans la peau du spectateur. Dans son travail, l’être humain autant que d’autres animaux, les équidés ou les cervidés notamment, occupent une place centrale avec leurs blessures physiques et mentales.

Les 34 œuvres exposées témoignent d’une profondeur émotionnelle unique. Ils nous touchent dans leur vulnérabilité et leur mélancolie, oscillent entre vitalité et mort, harmonie et déformation, figuration et abstraction. Ils témoignent de processus de transformation visibles et tangibles de la vie humaine et animale. Berlinde De Bruyckere leur confère une aura presque sacrée.

Ce faisant, l’artiste traite abondamment les mythologies antiques et les thèmes chrétiens dans son travail et les adapte au présent, qui ne pourrait être plus vivant.

La représentation de la figure humaine et animale par De Bruyckere est basée sur des principes de conception classiques. Le choix de la matière cire, qu’elle transforme en peinture, joue un rôle déterminant dans le réalisme de ses sculptures. Surtout dans certaines œuvres, des fragments de corps deviennent des éléments déterminants. Souvent fortement déformés, ils rappellent des masses charnues et exigent un degré élevé d’intrépidité et de perception empathique de la part du destinataire.

Depuis 1999, le cheval occupe une place particulière dans l’œuvre de Berlinde De Bruyckere. Elle est fascinée par la beauté, l’esprit et la force de ces animaux. L’étude intensive des images historiques des archives du musée In Flanders Fields à Ypres lui a fait prendre conscience du sort cruel de millions de chevaux victimes sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale. Des sculptures impressionnantes et touchantes ont été créées sur la base de corps moulés.

 

Berlinde De Bruyckere expose actuellement au MOCO à Montpellier 

Piller | Ekphrasis

Du 18 juin au 2 octobre 2022

“ Il s’agit de ma plus importante exposition personnelle dans une institution en France. Je suis fière de cette collaboration et de pouvoir montrer au public de nouvelles œuvres, dans des espaces d’exposition exceptionnels.”
Berlinde De Bruyckere

L’exposition personnelle de Berlinde De Bruyckere cet été au MO.CO. est à ce jour la plus ambitieuse présentation de son œuvre en France. A cette occasion, le MO.CO. inaugure un nouveau chapitre de son histoire, avec une programmation qui intègre désormais de vastes expositions monographiques.

Conçue en étroite collaboration avec l’artiste, l’exposition rassemble une cinquantaine d’œuvres réalisées entre 1999 et 2022, et six nouvelles œuvres produites spécialement pour le projet montpellierain. Explorant tous ses médiums de prédilection (sculptures, installations, dessins, aquarelles et collages), elle investit l’ensemble des espaces.

Si le martyre, la rédemption, la métamorphose, thèmes connus du travail de Berlinde De Bruyckere, seront essentiels dans l’exposition du MO.CO., celle-ci s’attachera également à des aspects moins soulignés, tels que l’érotisme ou les relations et hybridations de l’humain, du végétal et de l’animal, ainsi que les notions de travail et d’exploitation.

vincentlecomte

Vincent Lecomte est artiste, chercheur et enseignant en esthétique. Sa thèse, « Un Penser animal à l’œuvre », étudie les façons dont l’art convoque l’animal pour mettre en évidence d’autres consciences possibles du monde.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search