Étienne Chambaud  | exposition “Lâme” | LaM Villeneuve-d’Ascq | oct. 2022-janv. 2023

Étienne Chambaud, La Nuit sauve, 2022. Installation vidéo ; dimensions variables, durée infinie. Photographie de plateau. Courtesy de l’artiste, galeries Esther Schipper, Berlin, et Labor, Mexico. © Étienne Chambaud, 2022

Étienne Chambaud, exposition “Lâme” au LaM de Villeneuve-d’Ascq

Du 7 octobre 2022 au 22 janvier 2023

Du mardi au dimanche
de 10 h à 18 h
Tarif plein : 7 €
Tarif réduit : 5 €

Pour sa première exposition muséale, Étienne Chambaud a choisi le titre Lâme qui associe le nom du musée à la lame, objet tranchant qui coupe dans le vif, et à l’âme, qui insuffle la vie. À l’image de ce titre qui relie les contraires, où l’outil de mise à mort se confond avec le souffle qui met en mouvement, l’exposition est en tension entre des perspectives contradictoires.

Dans l’exposition sont mis en présence des éléments disparates : un ensemble d’œuvres de ces dix dernières années, des dessins d’enfance de l’artiste et de nouvelles productions dont certaines ont été créées à partir d’éléments prélevés au LaM et dans des institutions scientifiques et culturelles de la Ville de Lille.

Au cœur de l’exposition se trouve une installation multimédia intitulée La Nuit sauve, qui interroge les systèmes de classification et d’enfermement des corps animaux et constitue un travail central dans l’œuvre de l’artiste. Montrée pour la première fois dans une version encore inachevée et en perpétuelle évolution, cette installation fonctionne comme une exposition au cœur de l’exposition.

Lâme est une exposition de contradictions, de métamorphoses et d’hybridations, autant de processus récurrents dans le travail d’Étienne Chambaud, qui prélève des fragments, les coupe, les plie, les brutalise, les transforme ou les combine pour générer de nouvelles formes et des écarts dans lesquels peut s’immiscer et se développer la pensée. 

Artiste français né en 1980, Étienne Chambaud a présenté son travail dans de nombreuses institutions et galeries, en France et à l’étranger, notamment en 2009 au Palais de Tokyo, Paris, en 2018 à La Kunsthalle, Mulhouse, ou en 2019 à la Triennale d’Okayama, Japon. Il est représenté par les galeries Esther Schipper à Berlin et Labor à Mexico.
 

Commissariat

Sébastien Delot, directeur-conservateur du LaM
Grégoire Prangé, chargé de la coordination de la conservation et des éditions

vincentlecomte

Vincent Lecomte est artiste, chercheur et enseignant en esthétique. Sa thèse, « Un Penser animal à l’œuvre », étudie les façons dont l’art convoque l’animal pour mettre en évidence d’autres consciences possibles du monde.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search