Le bien-être animal dans la poésie du XIXe siècle | Remise des propositions le 30 janvier 2023 | Toronto – 30 mai – 1er juin 2023

La question du bien-être animal traverse la poésie du XIXe siècle. Victor Hugo dénonce la mise en cage des oiseaux, Rimbaud critique l’exploitation animale dans les abattoirs et Émile Goudeau représente le sort des bêtes de cirque. L’essor des sciences du vivant a transformé la perception des animaux au XIXe siècle (Schaeffer), constat auquel la poésie ne se dérobe pas. Mais qu’est-ce qui singularise le poème comme véhicule de la cause animale ? Faut-il considérer que les effets qu’il déploie diffèrent de ceux de l’essai ou du roman ? 

Depuis quelques années, la zoopoétique, approche qui a changé la manière de traiter les figures animales en études littéraires, s’intéresse de plus en plus à la poésie (Simon, Weber, Souchard, Moe) – alors qu’elle avait, depuis sa création, essentiellement porté sur le roman. On pourra toutefois noter que la dimension politique ou militante du discours poétique sur les animaux y est restée secondaire. Cet atelier vise à penser le poème comme un lieu de transition épistémologique et de débat. Alors que notre époque reconsidère largement le rapport aux non-humains, il importe de souligner l’apport de la poésie du XIXe siècle à la question animale.

L’atelier, organisé par Mendel Péladeau-Houle, se tiendra dans le cadre du colloque annuel de l’Association canadienne des études francophones du XIXe siècle, qui aura lieu du 30 mai au 1er juin à l’Université York à Toronto. Prière d’envoyer une proposition de communication de 250 mots ainsi qu’une brève notice bio-bibliographique à l’adresse de l’association : acef19e@gmail.com.

Pour plus d’informations, se rendre ici.

MOE, Aaron, Zoopoetics. Animals and the Making of Poetry, Lanham, Lexington Books, 2014.

SCHAEFFER, Jean-Marie, La Fin de l’exception humaine, Paris, Gallimard, 2007.

SIMON, Anne, Une Bête entre les lignes. Essai de zoopoétique, Marseille, Wildproject, 2021.

SOUCHARD, Flora, Poésie et Dynamique animale. Jules Supervielle, Saint-John Perse et René Char, Paris Classiques Garnier, 2021.

WEBER, Julien, Donner sa langue aux bêtes. Poétique et animalité de Baudelaire à Valéry, Paris, Classiques Garnier, 2018.



Citer ce billet
Ange Pottin (2023, 4 janvier). Le bien-être animal dans la poésie du XIXe siècle | Remise des propositions le 30 janvier 2023 | Toronto – 30 mai – 1er juin 2023. Animots. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b734

Ange Pottin

Post-doctorant au CEFRES, Université Charles de Prague angepottin.wordpress.com

More Posts

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search