Pietro Omodeo | Geopraxis | Séminaire Biodiversités en Mouvement | Paris | ENS | 6 février 2023

The Raffineria Porto Marghera, across the lagoon from Venice. Photograph courtesy: Christoph Rosol

Séminaire Biodiversités en mouvement : perspectives socio-politiques 2023

Salle des Actes, 45 rue d’Ulm 75005 Paris

Organisation : Gaëlle Ronsin, sociologue, Centre Alexandre Koyré – ENS ; Germain Meulemans, anthropologue et chargé de recherche CNRS au Centre Alexandre Koyré.

Intervention : Pietro Omodeo,  “Geopraxis : a Concept for the Anthropocene – case of Venice Lagoon”

Les crises environnementales actuelles transforment les milieux de vie, le comportement et les frontières  biologiques et géographiques de nombreuses espèces, et provoquent dans le même temps une profonde remise en question des cadres occidentaux de pensée de la nature ou de l’environnement. Alors que les espèces sont mises en mouvement par les changements globaux, les frontières-mêmes entre les espèces, ou entre espèces et milieux, sont de plus en plus questionnées par les perspectives nouvelles des sciences sociales, de la microbiologie ou de l’écologie fonctionnelle.
Ce séminaire multidisciplinaire de l’ENS-Ulm, au Centre de formation sur l’environnement et la société (CERES), vise à examiner les enjeux sociaux, épistémiques et politiques associés aux mouvements géographiques et conceptuels des frontières du vivant. Plutôt que d’aborder « la biodiversité » comme une réalité univoque, nous nous interrogerons sur la pluralité des rapports aux vivants et entre vivants à partir de terrains précis et situés. En complément des perspectives de l’écologie ou de l’éthique environnementale, nous ferons donc une large place aux démarches d’enquête issues des sciences humaines – principalement l’anthropologie, la sociologie, et l’histoire. Des enquêtes sur des objets aussi riches et variés que la construction et les effets des catégories scientifiques et expertes de la gouvernance environnementale, l’émergence des approches managériales de l’environnement, ou encore les rapports aux non-humains dans des cosmologie non-occidentales, permettent de saisir les enjeux complexes de la conservation de la nature tels que la gestion de la faune sauvage, les politiques de protection des espaces ou encore nos rapports ambivalents aux animaux en ville ou aux espèces dites “invasives”.



Citer ce billet
Willy Delvalle (2023, 26 janvier). Pietro Omodeo | Geopraxis | Séminaire Biodiversités en Mouvement | Paris | ENS | 6 février 2023. Animots. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b73b

Willy Delvalle

Willy Delvalle est doctorant en science politique à l'Ecole normale supérieure-PSL, où il intègre la Chaire Géopolitique du Risque. Il est rédacteur du carnet Animots et journaliste.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search