Mathilde Poncet | La Peau du lynx | Les Fourmis Rouges | mars 2023

Mathilde Poncet, La Peau du lynx

Editions Les Fourmis Rouges, 45 pages

Parution : 22 mars 2023

Lectorat : 6 ans minimum

Au cœur de la forêt, un lynx est traqué par un chasseur. Au cœur de la forêt, un chasseur est sur la piste d’un lynx. Les animaux de la forêt, apeurés, veulent sauver le lynx.
« Nous partons voir la couturière. Elle saura quoi faire. »

La couturière bâtira pour le lynx un manteau de paysage, qui le rendra invisible aux yeux du chasseur. Chasseur qui viendra pleurnicher, parce que les animaux le détestent et que le lynx reste introuvable, chez sa sœur… la couturière ! Et notre chasseur déprimé s’apaisera en tricotant et cousant.

Avec des images superbes qui évoquent parfois une représentation animale populaire et médiévale, Mathilde Poncet nous immerge dans les paysages magiques pour défendre une nature qui lui est chère et dans laquelle elle vit.

” Ce qui frappe d’abord et avant tout dans ce très bel album, avant le texte de qualité, ce sont les illustrations et les couleurs. Un savant mélange de techniques, gouaches, aquarelles, encres et crayons en pleine page ou double-page. De véritables tableaux avec ou sans texte aux couleurs chaudes assez sombres dans les bruns, les rouges et les mauves. Des paysages ennuagés ou des forêts denses peuplées d’une faune abondante…” Patrice Yvons

Mathilde Poncet

Diplômée de l’Ecole Supérieure d’Art de Lorraine puis de Metz, Mathilde Poncet est une autrice-illustratrice. Elle est passionnée par la gravure sur bois et par les vieilles presses qu’elle adore utiliser pour donner vie aux personnages de son imagination. Son premier album aux Fourmis Rouges, Des vacances timbrées, a été très remarqué par les libraires. Elle vit dans le Jura.



Citer ce billet
vincentlecomte (2023, 20 mars). Mathilde Poncet | La Peau du lynx | Les Fourmis Rouges | mars 2023. Animots. Consulté le 21 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b73w

vincentlecomte

Vincent Lecomte est artiste, chercheur et enseignant en esthétique. Sa thèse, « Un Penser animal à l’œuvre », étudie les façons dont l’art convoque l’animal pour mettre en évidence d’autres consciences possibles du monde.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search