Billebaude | Le loup | Fondation F. Sommer | 2014

Billebaude

Lancée en novembre 2012 par la Fondation Francois Sommer, en partenariat avec les éditions Glénat, Billebaude est une revue semestrielle de réflexion sur les usages et représentations de la nature : http://www.fondationfrancoissommer.org/fr/diffuser-la-culture/publications/billebaude

De l’art de chasser « à la Billebaude » — à la rencontre, devant soi, sans plan arrêté —, cette revue retient la richesse des trouvailles, des occasions, des contributions. En croisant les disciplines – sciences, philosophie, arts, éthologie -, elle invite au dialogue autour de la question écologique, qui, en ce début de XXIe siècle, bouscule profondément le rapport à la nature et les représentations de l’animal.

Revue d’analyses, d’interviews, de récits, Billebaude est aussi galerie d’art, qui prolonge, sur papier, l’espace du musée de la Chasse et de la Nature en exposant des propositions artistiques originales. Chaque numéro s’appuie sur les réflexions menées au sein de la Fondation François Sommer sur la question écologique, sur les propositions culturelles du musée et sur les partenariats de recherche établis avec le monde universitaire. Lieu de débats et d’explorations, elle cherche, sans a priori, à susciter la réflexion autour des usages de la nature.

Un cycle de conférences, accompagnant chaque numéro, sera l’occasion de prolonger les débats autour du thème. Le numéro est en vente au musée et en librairies. Les abonnements se font directement auprès de l’éditeur www.glenat.com. Renseignements auprès de a.demalleray@chassenature.org.

N°6 : LA RURALITÉ : quel héritage ?
Quel est l’héritage de la culture rurale ? À-t-elle été enterrée par la déprise agricole, la fin du monde paysan, le déclin du nombre de chasseurs, l’émergence d’un rapport nouveau à l’environnement, moins pratique, plus réflexif et plus distant ? Une nouvelle culture rurale naît-elle de ces bouleversements sociaux, économiques et environnementaux ? À travers des débats, des projections, des témoignages, une réflexion est proposée sur cet espace en profonde mutation, loin des centres de pouvoir et dont l’avenir est pourtant politique.

N°5 : LA FÔRET : dernier refuge du sauvage ?
Qui, aujourd’hui, peuple encore la forêt ? Chasseurs, derniers trappeurs, ingénieurs, forestiers ou biologistes y sont de passage. Les derniers peuples qui l’habitent sont menacés de disparition. La forêt est, par opposition à la civilisation, le lieu du sauvage, terme dérivé du latin silvaticus, « fait pour la forêt ». Mais cette frontière est-elle si pertinente ? A la fois ressource et refuge, la forêt est largement façonnée et exploitée par les hommes. Dans ce numéro, nous partirons explorer les bois avec un regard scientifique, culturel et cynégétique.

N°4 : LE LOUP : le retour du sauvage
Source de controverses depuis son retour en France en 1992, le loup fascine et dérange. Alors qu’il était jusqu’à sa disparition, dans les années 1930, l’ennemi à éradiquer, il est aujourd’hui protégé, ce qui pose la question de la cohabitation entre l’animal et les activités humaines. Le loup incarne bien l’enjeu du rapport à la nature en ce début de XXIe siècle. D’un côté la sacralisation, de l’autre la menace du prédateur. Pour comprendre le retour du loup, ce numéro suit trois pistes. Celle, tracée par l’homme, de l’animal symbolique, source de représentations passionnelles et contradictoires. Celle de l’animal politique, qui impose de réfléchir aux usages de la nature. Enfin, celle de l’animal sauvage qui déjoue les stratégies humaines et, sans cesse, se dérobe.


Anne Simon

Responsable du programme "Animots"

More Posts

Vous aimerez aussi...