Colloque Wajdi Mouawad : “Langues d’Anima”, 27-28 nov. 2014

Colloque international Université de Lorraine – 27 et 28 novembre 2014
Campus Lettres et Sciences Humaines -Nancy-Amphi G04

Langues d’Anima
Écriture et histoire contemporaine dans l’œuvre de Wajdi Mouawad

Programme -Langues d’Anima

Articulant écriture de l’histoire contemporaine et histoire contemporaine de l’écriture, l’œuvre littéraire de Wajdi Mouawad semble tout entière traversée par une même question obsédante : comment parler des événements traumatiques récents ? L’une des réponses apportées par Anima (2012, Leméac / Actes Sud) tient à l’usage de voix, mais aussi de langues multiples. Le deuxième roman de l’artiste libano-canadien, qui s’inscrit dans le prolongement du premier (Visage retrouvé, 2002) et qui, par bien des aspects, fait écho à la tétralogie théâtrale du Sang des promesses (Littoral, 1997 ; Incendies, 2003 ; Forêts, 2006 ; Ciels, 2009) s’écrit de fait en plusieurs langues : le français de France principalement, mais aussi, plus localement, l’anglais, le québécois, l’amérindien, le latin et l’arabe libanais. Or, à l’exception notable de ce dernier, glosé en français par le truchement d’un personnage interprète, cette mosaïque linguistique ne fait l’objet d’aucune traduction. Signe d’une « littérature mondiale » faisant sienne le polylinguisme de l’époque contemporaine, sa présence à la surface du texte renvoie aussi, en profondeur, à la quête « d’une langue ancienne, oubliée, parlée jadis par les humains et par les bêtes aux rivages des paradis perdus » (Anima, p. 388), et dont le narrateur, dans les toutes dernières lignes du roman, se demande « qui osera jamais […] les rejoindre et apprendre auprès d’eux à reparler et à déchiffrer ce langage » : « Quel animal ? Quel homme ? Quelle femme ? Quel être ? Celui-là […] aurait à l’intérieur de sa bouche […] les fragments d’une langue disparue dont nous cherchons inlassablement et depuis toujours l’alphabet. Nous réapprendrions à parler. Nous inventerions des mots nouveaux […] Tout ne serait pas perdu » (ibid.)

Jeudi 27 novembre 2014 (amphi G04)

9h30            Accueil des participants

9h45            Ouverture du colloque par Alain Guyot, directeur de l’axe 2 du LIS

10h00          Claire Badiou, Introduction au colloque : « Langues d’Anima. Écriture et histoire »

Logique(s) de la fiction, logique(s) de la narration

Présidence de séance : Alain Guyot

10h30          Sylvie Patron (Université Paris Diderot), Narrations d’Anima : un récit non naturel ?

10h55          Guy Achard-Bayle (Université de Lorraine) et Léda Mansour (Université Paris Ouest Nanterre La Défense & Centre Marc Bloch Berlin), Anima : Animalia in fabula

11h20          Pause

11h35          Sylvie Camet (Université de Lorraine), Anima-teur / Anima-taire. Animalités lectrices / Animalités narratrices dans Anima de Wajdi Mouawad

12h00          Nicolas Laurent (École normale supérieure de Lyon), Formes et enjeux de la dénomination par nom propre dans Anima de Wajdi Mouawad

12h25          Discussion

13h00         Déjeuner

Questions de poétique.
Autour des notions de « Relation », d’« Interconnexion », de « Frontière » et d’« Analogie »

Présidence de séance : Guy Achard-Bayle

14h30          Florian Alix (Université Paris-Sorbonne), Le tragique de la Relation dans Anima : Wajdi Mouawad au prisme d’Edouard Glissant

14h55          Aurélie Chatton (Columbia University), Littoral : un Œdipe qui refuse la filiation

15h20          Ilias Yocaris (Université Nice-Sophia Antipolis), Une poétique de l’interconnexion : nomadisme et déterritorialisation dans Anima

15h45          Pause

16h00          Stefania Cubeddu-Proux (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Langues d’Anima et langue animale : dialogue avec l’Amérique et l’Amérindien

16h25          Roselyne de Villeneuve (Université Paris-Sorbonne), Figures de l’analogie, exploration linguistique et diégèse dans Anima

16h50          Discussion

Vendredi 28 novembre 2014 (amphi G04)

Approches linguistiques (1) : du plurilinguisme

Présidence de séance : Laurence Denooz

9h00            Pérette-Cécile Buffaria (Université de Lorraine), Traduire l’œuvre de Wajdi Mouawad : « donner sa langue au chat » ou « perdre son âme » ?

9h25            Carole Boidin (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Behhké chway ‘arabé bass mkassar : fragments de langues et mémoire du massacre dans Anima de W. Mouawad et Blueprint for a Prophet de C. Gibeily (1997)

9h50            Marie Pascal (Université de Toronto), L’odyssée des parias. Littoral et Incendies : pièces et films

10h15          Élise Montel-Hurlin (Université de Lorraine), Anima : l’animal sans Elle. Wajdi Mouawad et les « jeux de langues »

10h40          Discussion

11h05          Pause

Approches linguistiques (2) : des écholalies

Présidence de séance : Claire Badiou-Monferran

11h20          Catherine Rannoux (Université de Poitiers), Écholalies : du dialogisme à la métaphore mémorielle dans Anima

11h45          Abdelmalik Atamena (Univ. de Khenchela, Algérie), Animal / Animé dans Anima de Wajdi Mouawad ou l’écriture archétypique de la profondeur et de l’archaïque

12h10          Laurence Aubry (Université de Perpignan), Les voix d’Anima : éclats, échos et ressaisissements d’un destin traumatique dans une langue de fiction

12h35          Discussion

13h00         Déjeuner

Questions d’herméneutique : Mémoire, Histoire, Exil

Présidence de séance : Pérette-Cécile Buffaria

14h30          Nassima Claudon (Université de Lorraine), L’enfant dans l’exil. Mémoire et remémoration dans Visage retrouvé de Wajdi Mouawad

14h55          Mona Chamboncel (Université de la Sorbonne-Nouvelle Paris 3), Relation(s) : récit et témoignage dans Anima de Wajdi Mouawad

15h20          Badia Mazboudi (Université libanaise), La violence dans Anima de Wajdi Mouawad : entre légitimité et hybridation

15h45          Laurence Kohn-Pireaux (Université de Lorraine), Le chien-monstre, Mason-Dixon Line, portrait et frontière : une réflexion sur l’écriture

16h10          Discussion

16h40          Pot de clôture

Responsables scientifiques :
Claire Badiou-Monferran, Professeur en langue et stylistique françaises, Université de Lorraine (claire.badiou-monferran@univ-lorraine.fr)
Laurence Denooz, Professeur en littérature et culture arabes contemporaines, Université de Lorraine, Université Libre de Bruxelles (laurence.denooz@univ-lorraine.fr)

 Comité scientifique :
Nehmetellah Abi-Rached, Professeur de langue et de civilisation arabes, Université de Strasbourg ; Patrick Boucheron, Professeur d’histoire, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; Maya Boutaghou, Assistant Professor, littérature comparée, Florida International University ; Jacques Dürrenmatt, Professeur de langue et stylistique françaises, Université Paris-Sorbonne (Paris 4) ; Florence Fix, Professeur en littératures et arts, Université de Lorraine (Nancy) ; Hervé Guay, Professeur d’études théâtrales, d’interartialité et d’interculturalité, Université du Québec à Trois-Rivières ; Pierre Halen, Professeur de littérature générale et comparée, Université de Lorraine (Metz) ; Nadia Grine, Maître de conférences HDR en sciences du langage, Université d’Alger 2 ; Jean-Marie Klinkenberg, Professeur émérite en sciences du langage, Université de Liège ; Xavier Luffin, Professeur de littérature arabe, Université libre de Bruxelles.

 

 



Citer ce billet
Anne Simon (2014, 13 novembre). Colloque Wajdi Mouawad : “Langues d’Anima”, 27-28 nov. 2014. Animots. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b6a4

Anne Simon

Anne Simon est Directrice de recherche au CNRS et Professeure à l'Ecole normale supérieure (Paris). Responsable du Centre international d'étude de la philosophie française–PhilOfr, elle anime les carnets PhilOfr, Animots, Pôle Proust et Prix Recherche au présent.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search