Le renouveau du sauvage |  colloque de Cerisy |  26 juin-2 juillet 2023

“Le renouveau du sauvage”

Cerisy, colloque de 6 jours

DU LUNDI 26 JUIN (19 H) AU DIMANCHE 2 JUILLET (14 H) 2023

Dir.: Erwan CHEREL, Lydie DOISY, Raphaël LARRÈREFabien QUÉTIER

Même dans nos sociétés industrialisées et de vieille civilisation agraire, où l’on avait espéré cantonner, voire éliminer, le sauvage, il revient et s’invite dans des espaces que l’on avait consacrés aux activités et aux habitations humaines. La déprise agricole, l’abandon d’anciens espaces cultivés ou ouverts au pastoralisme, s’est traduite par une sorte d’ensauvagement des campagnes, avec la progression de friches qui évoluent à terme vers des peuplements forestiers. On parle alors de “fermeture des paysages”. La désindustrialisation se manifeste par la progression de friches industrielles, de la même façon que les remaniements de l’urbanisme ont multiplié les friches urbaines et périurbaines, en attente d’une autre affectation qui tarde à venir, et parfois n’advient pas. Le sauvage est désormais partout présent, et le partage des espaces entre le sauvage et le domestique ne tient plus : le sauvage s’invite là où on ne l’attendait plus, et ses interactions avec les activités humaines se multiplient et se complexifient.

Comment cohabite-t-on avec le sauvage, comment faire-avec lui et quelles évolutions se dessinent-elles dans la société ? Pour y répondre, ce colloque vise à favoriser des échanges entre différentes disciplines et des acteurs intervenant sur le terrain. Ouvert à toute personne intéressée par le sujet, il s’élargira encore grâce au partage de certaines séances, soirées ou promenades avec le colloque en parallèle : Que peut la littérature pour les vivants ?

Programme:

Lundi 26 juin
Après-midi
ACCUEIL DES PARTICIPANTS

Soirée
Présentation du Centre, des colloques et des participants


Mardi 27 juin | En commun avec le colloque en parallèle : Que peut la littérature pour les vivants ?
Matin
LA PLACE DU SAUVAGE DANS NOS CIVILISATIONS
Raphaël LARRÈRE : Le sauvage, le domestique et l’entre-deux
Francine ADAM & Augustin BERQUE : La recouvrance des noms de lieux “sauvages” au Québec et à Hokkaidô
Bénédicte MEILLON : Changer de paradigmes par le biais de l’écopoétique : quand la littérature compose sur le mode du “réalisme liminal” pour amplifier notre Umwelt et réenchanter le monde | Colloque en parallèle

Après-midi
Jacques TASSIN : Maurice Genevoix, natures pensées, natures sensibles
Marie CAZABAN-MAZEROLLES : La tornade, l’ours et le crocodile : crise des récits et des statuts à l’heure du grand dérangement | Colloque en parallèle
Rémi BEAU : Figures contemporaines du sauvage : le nouveau, l’ancien et le trouble

Visite de l’exposition “Danse et anamorphoses sylvestres” réalisée par Bénédicte MEILLON et Caroline GRANGER | Colloque en parallèle

Soirée
Visite du château puis promenade dans le parc


Mercredi 28 juin
Matin
L’ENSAUVAGEMENT ET LE RÉENSAUVAGEMENT
Vincent DEVICTOR : C’est arrivé près de chez vous : la dynamique du sauvage sous pression [communication établie avec Laurent GODET]
Gilles RAYÉ : Retour d’expérience de plus de 70 ans de réensauvagement en France

Après-midi | En commun avec le colloque en parallèle : Que peut la littérature pour les vivants ?
REGARDS SUR LE SAUVAGE
Virginie MARIS : Critiques et ressources de l’écoféminisme pour penser un ré-ensauvagement émancipateur
Anne SIMON : Nature, sauvage, vivant… : mots-mana ou mots tabous ? | Colloque en parallèle
Joëlle ZASK : Ce que les animaux sauvages disent de la ville

Soirée | En commun avec le colloque en parallèle : Que peut la littérature pour les vivants ?
Roman et science face aux biocides, débat animé par Noël CORDONIER, avec la participation de Gisèle BIENNE (autrice de La Malchimie) et de Gilles-Éric SÉRALINI (biologiste, spécialiste des OGM et des pesticides, auteur de L’Affaire Roundup à la lumière des Monsanto Papers)


Jeudi 29 juin
Matin & Après-midi
LA LIBRE-ÉVOLUTION SUR LE TERRAIN
Serge MORAND : Zoonoses, ces liens infectieux entre sauvage, domestique et humains

“HORS LES MURS” — VISITES | Présentation
• Les falaises littorales de Carolles et Champeaux — Conservatoire du littoral
• La grande Noé (bois de pente et ancienne carrière) — CEN Normandie


Vendredi 30 juin
Matin
LE SAUVAGE À LA CAMPAGNE
Charles STÉPANOFF : Le sauvage et le domestique en Europe rurale : hybridations néolithiques et divorce moderne
Pascal MARTY : “Nous avons toujours été sauvages” : dynamiques des paysages ruraux

Après-midi
COHABITER AVEC LE SAUVAGE
Rémi LUGLIA : Quelle(s) place(s) laisser aux autres qu’humains ? Regards historiens

Les ensauvagements, table ronde animée par Laurent GERMAIN [Office français de la biodiversité (OFB)], avec Farid BENHAMMOU [Ces “envahissants” qui nous dérangent : du loup à l’ibis sacré], Loïs MOREL [Titre non communiqué], Audrey MURATET [Différents processus d’adaptation du vivant au milieu urbain] et Nathan RANC [L’arrivée du chacal doré]

Soirée | En commun avec le colloque en parallèle : Que peut la littérature pour les vivants ?
Témoignages sur la libre évolution en Normandie, animée par Lydie DOISY, avec Sébastien ÉTIENNE (Office National des Fôrets) et Nicolas FILLOL (Parc naturel régional des Maris du Cotentin et du Bessin)


Samedi 1er juillet
Matin
Raphaël MATHEVET : Écologie et zoopolitique du sauvage

Les gestionnaires face à la naturalité, la libre-évolution et le réensauvagement, table ronde animée par Fabien QUÉTIER, avec Gilbert ou Béatrice COCHET [L’expérience des réserves de vie sauvage de l’ASPAS (Drôme)], Lucie DUFAY [L’expérience du CEN Normandie] et François SARGOS [Le pâturage naturel sur la réserve naturelle de l’étang de Cousseau (Gironde) : outil dans la restauration et la protection de la biodiversité et des paysages]

Après-midi
LES TERRITOIRES FACE AU RENOUVEAU DU SAUVAGE
Christian BARTHOD : Comment s’est-on approprié la wilderness et la nature férale en Europe et en France ?

Table ronde animée par Frédérick LEMARCHAND, avec Denis CAUDRON [L’expérience du label “Rivières Sauvages”], Alexandre CHAVEY [Le label “Territoire de faune sauvage”], Lydie DOISY [L’expérience du programme PRELE du CEN Normandie] et Cyriaque LETHUILLER [L’expérience d’une collectivité locale (Le Havre)]

Soirée | En commun avec le colloque en parallèle : Que peut la littérature pour les vivants ?
Benjamin AUDOUARD & Mathilde GILOT (Collectif SMOG) : Terminus sauvage [transcription artistique du colloque]


Dimanche 2 juillet
Matin
CONCLUSIONS
Damien MARAGE : Des raisons objectives pour s’attacher à la sauvegarde du monde sauvage ?
Christophe AUBEL : Des pistes d’actions pour changer notre relation au vivant dans la gestion des espaces naturels
Erwan CHEREL, Lydie DOISY, Raphaël LARRÈRE & Fabien QUÉTIER : Remerciements et idées conclusives

Après-midi
DÉPARTS



Citer ce billet
vincentlecomte (2023, 29 mai). Le renouveau du sauvage |  colloque de Cerisy |  26 juin-2 juillet 2023. Animots. Consulté le 27 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b752

vincentlecomte

Vincent Lecomte est artiste, chercheur et enseignant en esthétique. Sa thèse, « Un Penser animal à l’œuvre », étudie les façons dont l’art convoque l’animal pour mettre en évidence d’autres consciences possibles du monde.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search