“Animalités et zoopoétiques : des textes aux théories” | Revue 2i | Braga | juin 2023

Revue 2i (Vol. 5, n° 7, 2023)

“Animalidades e zoopoéticas: Dos textos às teorias”

Université de Minho (Braga-Portugal)

Marqué par plusieurs mutations, accentuées de manière décisive par le triomphe incontrôlé de la technologie et le phénomène drastique du changement climatique et de son écho apocalyptique, le monde socio-civilisationnel d’aujourd’hui s’éloigne de la conceptualisation traditionnelle de l’humain en tant qu’instance occupant une place centrale et dominante au sein de l’écosphère.

En effet, l’émergence d’un recodage identitaire est actuellement indéniable à travers lequel l’érosion de l’anthropocentrisme a lieu (la présomption sans réserve que l’être humain, en tant qu’ontologie immuable, signifie un centre cardinal dans l’orbite duquel tout graviterait) et la réévaluation conséquente de la force et de la pertinence des espèces non-humaines dans les conditions de possibilité d’un écosystème équilibré et durable – c’est-à-dire : bénéfique à tous les êtres vivants.

Le renoncement au monde régi par la conviction d’une supériorité humaine inébranlable (monde hiérarchique, vertical, traditionnel) sur les autres espèces et l’investissement heuristique et esthético-idéologique en faveur d’une sorte de retour à une réalité primordiale, dans laquelle l’appel du non-humain, conçu dans un sens raisonnablement large, est (enfin) entendu, est enregistré dans tous les domaines.

Tout d’abord, dans ceux qui s’y consacrent le plus, comme c’est certainement le cas de l’anthropologie et de l’éthologie (pensons aux études de référence de l’anthropologue Eduardo Viveiros de Castro ou à des noms comme la primatologue Jane Goodall et le zoologiste et paléontologue Stephen Jay Gould), mais aussi dans les études littéraires avec l’écocritique, dans les savoirs philosophico-essayistiques (et ici, bien avant Derrida et ses emblèmes), dans les sciences de la vie, dans les sciences de la terre, dans les sciences de l’environnement et dans les sciences de la terre, bien avant Derrida et son essai emblématique L’animal que donc je suis et les apports philosophiques de Bruno Latour, il convient de remonter à Montaigne, l’un des possibles repères archéologiques, à proprement parler, des Animal Studies), dans le monde économico-financier (avec ce que l’on appelle l’économie circulaire ou durable), sans oublier les figurations artistiques, surtout celles à large diffusion discursive-narrative (le cinéma en est un parfait exemple). Tous ces aspects, et bien d’autres encore, chacun à sa manière, nous font prendre conscience du fait que nous ne pouvons pas continuer à nous rapporter à la nature et aux êtres non humains qui y vivent comme s’ils n’étaient rien d’autre qu’un simple cadre de notre présence (problématique).

L’objectif principal de ce 7e numéro de Journal2i, sous le thème animalités et zoopoétiques : des textes aux théories, est de porter, dans le cadre des études littéraires, mais pas seulement (l’une des études rassemblées ici est d’inspiration clairement philosophique, par exemple), au premier plan du débat académique ce changement sensible de la légitimité de toutes les formes de vie, condition essentielle pour percevoir et problématiser l’apparition (en cours) et la fondation théorico-critique d’un monde nouveau.

Directeurs : Eunice Ribeiro et Xaquín Núñez Sabarís

Éditeurs : Sérgio Guimarães de Sousa et Ana Ribeiro

Production éditoriale: Grupo de Investigação em Identidade(s) e Intermedialidade(s)-Centro de Estudos Humanísticos da Universidade do Minho en collaboration avec UMinho Editora



Citer ce billet
vincentlecomte (2023, 29 juin). “Animalités et zoopoétiques : des textes aux théories” | Revue 2i | Braga | juin 2023. Animots. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b75n

vincentlecomte

Vincent Lecomte est artiste, chercheur et enseignant en esthétique. Sa thèse, « Un Penser animal à l’œuvre », étudie les façons dont l’art convoque l’animal pour mettre en évidence d’autres consciences possibles du monde.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search