Revue Immersion 8 | “Esprits animaux” | nov. 2023

Ce huitième numéro d’Immersion sera consacré au thème des Esprits Animaux.

Ils sont partout dans les jeux vidéo. Tantôt compagnons ou menaces agressives, souvent simples ressources, on nous demande en général de les affronter, de les élever ou de les collectionner, plus rarement d’écouter leurs conseils ou de les incarner.

Notre rapport au règne animal touche pourtant à ce qu’il y a de plus profond en nous. À nos émotions primaires, à certaines de nos interrogations les plus brûlantes sur la nature même de ce qui définit l’humanité. À l’heure de l’urgence écologique, il paraît de plus en plus évident que nous ne pouvons pas exister sans eux, et sans redéfinir notre relation.

Comment les jeux vidéo peuvent ils nous aider à repenser notre rapport aux animaux ? Comment parviennent ils à modéliser des formes d’intelligence et de dialogue avec le non-humain ? Et à nous permettre d’imaginer de nouvelles manières d’interagir avec les autres ?

Pour aborder ce sujet si vaste et passionnant, nous vous avons fait appel à des plumes confirmées, qui nous ont proposé de nombreux angles originaux et décalés sur le sujet.


Un entretien avec Peter Molyneux, créateur de la série Fable, de Black & White et de Populous, dans lequel il revient longuement sur la façon dont son œuvre est traversée par la question de la vie artificielle.

Un mini-dossier sur les conditions de travail dans l’industrie du jeu vidéo : analyse des récentes affaires autour des studios Double Fine et ZA/UM ; interview avec Marie Leblanc Flanagan, autrice d’une bande dessinée sur la syndicalisation dans le secteur ; et focus sur le studio argentin Matajuegos, organisé en société coopérative.

Victor Moisan (Le Monde, ex. Gamekult, auteur chez Third et Façonnage), analyse en détail la fonction des tatouages animaliers dans la série Yakuza.

Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon, dont le travail explore depuis des années les liens entre animalité, intelligence artificielle et culture numérique, signent un jeu de rôle où vous incarnerez un rat de laboratoire.

Gabriel Bortzmeyer (Débordements) s’intéresse à la façon dont The Last Guardian inaugure une nouvelle forme de dialogue entre l’animal et l’humain qui favorise la symbiose.

Alix Desaubliaux décortique les mécaniques qui font d’Ark Survival : Evolved une expérience ambiguë, à mi-chemin entre plaisir du compagnonnage et exploitation cynique de la force de travail des dinosaures.

Pierre-William Fregonese (Canard PC, Rockyrama, ex. Gamekult) signe un article sur la figure du cochon, et sur la manière dont cet animal souvent méprisé traverse l’histoire des jeux vidéo.

Catherine Beaugrand s’intéresse au rapport que nous entretenons aux jouets électroniques comme le tamagotchi ou les Furbies.

Valentin Godard aborde la figure des invocations, qui incarnent toute la richesse symbolique et la complexité de la saga Final Fantasy, et nous apprennent comment négocier avec des forces qui nous dépassent.

Alice Ruppert, game designer et spécialiste incontestée de l’équitation dans les jeux vidéo, nous parle des enjeux de la représentation des chevaux dans le médium.

Ulysse Mathieu s’interroge sur le rôle et la symbolique des bestiaires dans les séries Zelda, The Witcher et Pokémon, en les étudiant à travers l’héritage de la pensée naturaliste du XVIIIe siècle.

L’artiste Sahej Rahal nous raconte comment il utilise des scripts d’IA alternatifs pour créer des simulations peuplées de créatures dont le comportement questionne notre vision humano-centrée.

Estelle Zhong Mengual et Clément Erhardy reviennent sur l’incroyable histoire de la San Andreas Deer Cam, retransmission sur Twitch des pérégrinations d’un cerf dans GTA V.

Et encore d’autres surprises !

Parmi les artistes, illustratrices et illustrateurs qui ont participé à ce numéro, vous retrouverez les oeuvres magnifiques d’Opreem, d’Adel Faure, de Louis Ziéglé, de Pablo Grand Mourcel, Laust Hoejgaard, Yves-Gabriel So et Davor Gromilovic.

192 Pages



Citer ce billet
vincentlecomte (2023, 19 décembre). Revue Immersion 8 | “Esprits animaux” | nov. 2023. Animots. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ve80

vincentlecomte

Vincent Lecomte est artiste, chercheur et enseignant en esthétique. Sa thèse, « Un Penser animal à l’œuvre », étudie les façons dont l’art convoque l’animal pour mettre en évidence d’autres consciences possibles du monde.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search