Salon du Livre Africain de Paris 2024 | Décloisonner les imaginaires | 15-17 mars 2024

Salon du Livre Africain de Paris 2024, 3ème édition
15 au 17 mars 2024 – Entrée libre au Salon et aux conférences

Pays invité : la Côte d’Ivoire

Hommage à Henri Lopes

Dans un monde qui semble plus que jamais se fermer et se cloisonner, la rencontre annuelle qu’est le Salon du Livre africain de Paris se veut être un lieu de réflexion, de débats et d’échanges avec le public, sur la place de l’Afrique dans le monde vue par ses écrivains et ses poètes, africains et afrodescendants.

La thématique choisie cette année – décloisonner les imaginaires, repenser les futurs – a pour ambition d’inviter à une réflexion sur l’avenir bouillonnant d’un continent en pleine mutation qui doit sans cesse être repensé.

L’Histoire de l’Afrique est encore trop souvent une histoire de cloisonnements: cloisonnements territoriaux (Afrique du Nord / Afrique sub-saharienne, Afrique de l’Ouest / Afrique de l’Est / Afrique du Sud), cloisonnements linguistiques  (francophonie /anglophonie/ Lusophonie, langues européennes/langues africaines, langues nationales/langues officielles) ou encore cloisonnements ethniques.

Force est de constater que de telles situations brident les imaginaires et s’avèrent souvent en décalage avec les attentes de populations de plus en plus jeunes, interconnectées, en quête de modèles et de messages d’unité.

Cependant, penser l’Afrique ou les Afriques est chaque jour plus complexe dans ce monde  imprévisible, interconnecté, écartelé et en constante mutation. D’où la nécessité de sans cesse renouveler la réflexion sur la place qu’elle peut occuper et la parole qu’elle peut transmettre à ce monde polyphonique, souvent cacophonique,  caractérisé par une pensée globalisée et mouvante.

Décloisonner les imaginaires, c’est admettre que ce « Tout-Monde », théorisé par Edouard Glissant, est bien plus complexe que les si faciles simplifications dont nous sommes abreuvés tous les jours, quelque soit le pays ou la culture.

Décloisonner les imaginaires pour plus de compréhension envers l’autre, pour s’assumer pleinement dans ses multiples identités, pour soutenir la possibilité d’un meilleur équilibre entre femmes et hommes, pour établir des ponts intellectuels fructueux entre diasporas africaines et africains d’Afrique, entre l’Afrique et le reste du monde, pour installer durablement à l’échelle mondiale une visibilité culturelle africaine et afrodescendante qui reflète son unicité et sa richesse..

Décloisonner pour sortir des dépendances aux pensées étroites et nocives qui nous environnent et admettre que penser le monde, c’est accepter l’idée qu’il déborde de partout.



Citer ce billet
Anne Simon (2024, 6 mars). Salon du Livre Africain de Paris 2024 | Décloisonner les imaginaires | 15-17 mars 2024. Animots. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vypg

Anne Simon

Anne Simon est Directrice de recherche au CNRS et Professeure à l'Ecole normale supérieure (Paris). Responsable du Centre international d'étude de la philosophie française–PhilOfr, elle anime les carnets PhilOfr, Animots, Pôle Proust et Prix Recherche au présent.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search