Biennale de Sologne | 5-20 sept.

Art contemporain et sculpture en paysage  « L’invention de la nature »

Cette première édition de la Biennale de Sologne se déroule du 5 au 20 septembre au Jardin de Sculptures du Château de la Motte à Chaumont-sur-Tharonne

Lionel Sabatté

Lionel Sabatté

Thème : “l’invention de la nature”
La nature foisonnante de la Sologne est l’oeuvre de la main humaine. Il y a moins de deux siècles, ses habitants ont décidé de drainer les eaux des terres marécageuses du pays, pour les assainir et les boiser. Depuis, ce lieu est devenu un espace d’invention permanente : une invention qui a le double sens d’une création et d’une découverte. Ici les hommes créent et recréent quotidiennement une nature expansive, presque envahissante, qui se découvre à eux sous un visage toujours nouveau. Inventer la nature, c’est aussi la mission que peut se donner l’artiste. Sans doute pourrait-on dire que, pour l’artiste, inventer la nature, ce n’est pas seulement marquer la nature du sceau de ses idées personnelles et de ses libres décisions, mais aussi découvrir et explorer les résonances de l’humain dans les règnes animal, végétal et minéral, pour les exhiber dans des œuvres.

17 artistes et 40 œuvres dans deux espaces : 

  • Jardin d’harmonie

« la nature s’invente à travers l’homme avec des artistes qui sont à son écoute et qui en prolongent les mouvements : Michel Gouery, Julie Legrand, Tatiana Wolska, Lionel Sabatté, Faz,Yannick Vey, Xavier Dambrine, Gretel Weyer … »

  • Jardin de la discorde

« la nature devient l’objet de l’invention humaine, où les artistes dénoncent la mainmise de l’homme et sa volonté de la marquer du signe de sa puissance : Damien Deroubaix, Vincent Mauger, Vincent Ganivet, Brigitte Zieger, Florian Pugnaire et David Raffini, Xiaofan Ru, Marion Laval-Jantet et Benoit Mangin (Art Orienté Objet), ou encore Vivien Roubaud avec le collectif Culbuto. »

A voir également :

« Quand la Nature sert l’Art ; quand l’Art se plie à la Nature… Des installations insolites apparaissent au détour d’un bois, sur l’eau calme d’un étang ou d’un cours d’eau. Elles se posent tout l’été au long d’un circuit qui invite à la découverte des villages de Sologne, de leurs faces publiques et de leurs côtés plus secrets. Ainsi se crée un thème de balades, idéales pour la contemplation du promeneur solitaire comme pour les échanges en famille. »

« De visu et in situ… la naissance d’une œuvre créée dans une bille de séquoia. Les « performeurs » présents ont seulement quelques jours pour faire naître une sculpture monumentale aboutie de la matière brute. Le spectacle sur la place de Chaumont-sur-Tharonne est souvent spectaculaire, toujours captivant, et parfois étourdissant quand l’artiste fait de la tronçonneuse le prolongement de son bras et de son imaginaire ! »

« Dans les Ateliers municipaux mais aussi dans la salle du conseil de la Mairie, ces expositions accompagneront le parcours étonnant qui est proposé autour de la sculpture contemporaine et en paysages. Ce sont cette fois toutes les formes d’art contemporain qui sont sollicitées (peinture, photo, sculpture).
Vous découvrirez aussi des sculptures au fil de votre promenade, au coin d’une rue, dans un jardin ou un atelier… » (Parcours disponible en pdf via le lien)

Pour plus d’informations :

Xavier Dambrine

Xavier Dambrine

http://www.biennaledesologne.com/fr/

Association Sculpt’en Sologne
Le Chalet – La Rougellerie
41600 Chaumont-sur-Tharonne

contact@sculptensologne.com


Honorine Tellier

Rédaction et aide à la conception du carnet

More Posts

Vous aimerez aussi...