[Animots] A. Simon | Littérature et élevage industriel | Négocier avec le vivant | 14 mars 2016

Séminaire de Sergio Dalla Bernardina – L’appropriation de la nature entre remords et mauvaise foi : “Négocier avec le vivant”

Lundi 14 mars 2016 de 15h à 17h – Salle 5 (EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris)

 

Anne Simon, « À vif : littérature et élevage industriel »

La communication reviendra sur une thématique non répertoriée par la critique, l’élevage industriel, alors qu’elle se développe dès le XIXe siècle dans la mouvance de la représentation littéraire des abattoirs et des stations d’équarrissage. On examinera son évolution au fil des transformations sociales en montrant comment la littérature, entre souci éthique et engagement fort quant à la valeur et la performativité du langage, parvient à mettre en mots les stratégies mises en place par l’industrie agro-alimentaire pour objectaliser les souffrances infligées aux bêtes.

Bibliographie indicative pour cette séance : 

  • Olivia Rosenthal, Que font les rennes après Noël ?, Paris, Verticales, 2010
  • Yves Bichet, La Part animale, Paris, Gallimard, 1994
  • Isabelle Sorente, 180 jours, Paris, JC Lattès, 2013
  • Georges Duhamel, « Royaume de la mort », Scènes de la vie future [1930], 30 bois originaux de Guy Dollian, Paris, Arthème Fayard & Cie éditeurs, 1934
  • Gilles Aillaud/Jean-Christophe Bailly, Le Visible est le caché, Paris, Gallimard – Musée de la Chasse et de la Nature, Le Promeneur, 2009.

Pour un état de la question animale en lettres :

  • Anne Simon, « Les études littéraires françaises et la question de l’animalité (xxe-xxie siècles) : bilan et perspectives », Épistémocritique, 2015 : http://www.epistemocritique.org/spip.php?article332&lang=fr
  • Contemporary French and Francophone Studies, « Human-Animal, part 2 », vol. 16.5, Anne Simon dir., décembre 2012
  • L’Esprit créateur, « Face aux bêtes / Facing Animals », Anne Mairesse et Anne Simon dir., vol. 51, n° 4, 2011.

http://enseignements-2015.ehess.fr/2015/ue/402/

Image en Une : Delphine Gigoux-Martin, On ne mange pas toujours ce qui est sur la table, Poussins naturalisés, Collection FRAC Auvergne, 2004. Crédits photos : DGM. Avec l’aimable autorisation de l’artiste, son site.



Citer ce billet
Honorine Tellier (2016, 10 mars). [Animots] A. Simon | Littérature et élevage industriel | Négocier avec le vivant | 14 mars 2016. Animots. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b6eh

Honorine Tellier

Rédaction et aide à la conception du carnet

More Posts

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search