E. Dardenne, V. Giroux et E. Utria (dir.) | Peter Singer et La libération animale | PU Rennes | 2017

E. Dardenne, V. Giroux, E. Utria dir., Peter Singer et La libération animale. Quarante ans plus tard, Presses Universitaires de Rennes, 2017, 164 p., 18 €

Avec des contributions de Peter Singer, Thomas Lepeltier, Jean-Yves Goffi, Tatjana Visak, Eze Paez, Enrique Utria, Lori Gruen, Jean-Pierre Cléro, Valéry Giroux.

Avec le soutien de l’équipe Anglophonie : Communautés et Ecritures.

Plus d’informations : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4355

 

Résumé

Dans son ouvrage La libération animale, Peter Singer développe trois grandes idées : le principe d’égale considération des intérêts, le rejet du spécisme et la nécessité de mettre un terme à certains types d’exploitation des animaux, notamment ceux qui ont trait à la recherche et à l’élevage industriel. Cette œuvre phare a connu un retentissement immense, à tel point que sa publication, en 1975, a été présentée comme le moment clef dans l’émergence du mouvement éponyme. Cependant, le mouvement de libération animale ne saurait se réduire à la seule pensée singerienne. Ce mouvement extrêmement protéiforme a fait l’objet de débats intenses à l’interne, entre les défenseurs des animaux eux-mêmes qui privilégient des approches diverses, comme à l’externe, entre ceux qui défendent le statu quo ou contestent les arguments animalistes. L’objet de ce recueil est de revenir sur le lien entre le mouvement de libération animale et les théories de Peter Singer qui, à tort ou à raison, en est perçu comme le père fondateur. Comment l’éthique animale de l’auteur a-t-elle été accueillie depuis la publication de La libération animale, et comment a-t-elle évolué? Quelle place la doctrine utilitariste occupe-t-elle dans le travail de Singer et dans les débats qu’il a engendrés? C’est en effet dans cette doctrine parente que résident les écueils auxquels s’est heurté le travail de l’auteur. C’est aussi là que son système a trouvé sa force et sa simplicité caractéristiques. C’est aussi, semble-t-il, ce qui fait la fécondité de ses idées.

 

TABLE DES MATIÈRES

Émilie Dardenne
Avant-propos. La libération animale : quarante ans de théorisation passés au crible

Première partie  PRENDRE EN COMPTE LES INTÉRÊTS DES ANIMAUX

  • Peter Singer
    Réduire efficacement la souffrance animale
  • Thomas Lepeltier
    Peter Singer devrait-il être abolitionniste en matière d’expérimentation animale ?
  • Jean-Yves Goffi
    Contours et courants de l’éthique animale contemporaine : la question de l’égale prise en compte des intérêts

Deuxième partie THÉORIES DE LA VALEUR, VALEUR DE LA VIE, VALEUR DE LA MORT

  • Tatjana Višak
    Valeur de la vie : comparaisons aux frontières des espèces
  • Enrique Utria
    Évolutions et problèmes de la théorie de la valeur et de la théorie déontique de Peter Singer
  • Eze Paez
    Posséder des intérêts sans avoir de désirs, concevoir une chose comme mauvaise sans que des intérêts soient en jeu
  • La valeur négative de la mort dans l’utilitarisme hédoniste de Peter Singer

Troisième partie L’UTILITARISME EN PERSPECTIVE

  • Lori Gruen
    L’empathie entrelacée : une autre approche en éthique animale
  • Jean-Pierre Cléro
    Quelques remarques sur un argument insistant dans le travail éthique de Peter Singer
  • Valéry Giroux
    Peter Singer, la libération animale et la question du droit à la liberté

Émilie Dardenne
Conclusion. La libération animale et au-delà

 

Honorine Tellier

Rédaction et aide à la conception du carnet

More Posts


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search