O. Mokiejewski | Le Peuple des abattoirs | Grasset | mars 2017

Olivia Mokiejewski, Le Peuple des abattoirs, Paris, Grasset, 2017, 180 p., 17 €

 

«  Leurs journées commencent en général avant celle des autres, au milieu de la nuit. Ils saignent, découpent, dépècent et désossent. L’obsession est de suivre les cadences et de tenir. Au départ, c’est un petit boulot, et ça devient un métier. En France, 50  000 ouvriers travaillent dans les abattoirs. Ils tuent et découpent, chaque jour, trois millions d’animaux et les transforment en steaks, côtelettes ou saucisses. Pendant trois ans, je suis partie à la rencontre de ces mal-aimés qui nourrissent les Français. Je les ai écoutés, j’ai entendu leur souffrance. Pour ce livre, je les ai rejoints sur la chaîne, quelques jours, sans me cacher, histoire de “faire les gestes”. Pour comprendre.  »

Cet endroit à part, où l’on travaille dans le sang et les viscères, on le voit rarement d’aussi près. Pas même en vidéo. Sans parler de la «  tuerie  », le lieu auquel personne ne veut penser. Alternant portraits, rencontres et témoignages, Olivia Mokiejewski nous offre un récit puissant et salutaire. Bienvenue dans le monde tabou de l’industrie et de la mort.

 

Image en Une : by Annie Spratt via Unsplash.


Honorine Tellier

Rédaction et aide à la conception du carnet

More Posts

Vous aimerez aussi...