Séminaire Animots (A. Simon/F. Aït-Touati) | EHESS-ENS-Sorbonne | 2017-2018

Littérature, zoopoétique et pensées du vivant 2017-2018

S’il s’agit de l’enseignement principal d’un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Mardi de 15 h à 17 h (salle 13, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 7 novembre 2017 au 6 février 2018. Pas de séance le 28 novembre 2017.

Ce séminaire est compatible avec le séminaire Histoire et littérature (J.Lyon-Caen/D.Ribard/C.Jouhaux, EHESS), mardi 17h-20h (les 2e et 4e mardi du mois, on terminera un peu plus tôt pour laisser le temps aux étudiant.es de se rendre au Centre Censier).

La vie, comme question, comme forme et comme valeur, est au cœur de la réflexion contemporaine et décide aujourd’hui de l’intérêt partageable de toute pensée. Les conditions de la vie – sa diversité, sa vulnérabilité, sa préservation…– et la multiplicité des formes du vivant occupent la biologie, l’éthique, les arts, le droit ou la politique. C’est à ce souci commun du vivant et des vivants, ainsi qu’à la part très importante qu’y ont prise et qu’y prennent la littérature et la philosophie, que ce séminaire entend introduire. Il sera organisé en deux séquences, assurées par deux chercheuses du Centre de recherches sur les arts et le langage (EHESS/CNRS). Anne Simon, au cours de huit séances assurées seule ou en dialogue avec un spécialiste invité, reviendra sur l’apparition très récente de la zoopoétique (études animales littéraires fondées sur une perspective transdisciplinaire) et en analysera les enjeux; elle observera, en lien avec une réflexion sur l’oïkos et l’arche, la présence des bêtes et de la question animale dans la littérature et la pensée contemporaines, dans ses dimensions à la fois éthiques, éthologiques et poétiques. Frédérique Aït-Touati dédiera les quatre dernières séances du séminaire à la façon dont, en ce début du XXIe siècle, la philosophie, les sciences, le théâtre et les arts interrogent le rapport entre humains et non-humains, et donnent à voir le vivant (et l’agentivité) des pierres, des microbes ou de cette entité controversée qu’on appelle « Gaïa ».

Invités :
– 5 décembre 2017 Bertrand Prévost (Université de Bordeaux)

– 9 janvier 2018 Alain Corbellari (Université de Lausanne)

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire semestriel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Direction de travaux d’étudiants : sur rendez-vous.

Réception : sur rendez-vous.
Site web : http://cral.ehess.fr/

Site web : http://animots.hypotheses.org/

Adresse(s) électronique(s) de contact : anne.simon@ehess.fr, f.aittouati@gmail.com

 

URL de référence : https://enseignements-2017.ehess.fr/2017/ue/330//

Crédits des Tigres : Cosa Dhers


Anne Simon

Responsable du programme "Animots"

More Posts

Vous aimerez aussi...