L. Anderson | Heart of a dog | Arte (replay)

Un film documentaire de Laurie Anderson

disponible sur Arte jusqu’au 21 mai 2018

 

Au fil d’une narration empruntant à la logique combinatoire des rêves, Laurie Anderson cherche les correspondances entre les hommes et la nature, relie ses souvenirs à l’histoire contemporaine ou confie sa perplexité face à une époque convertie au « big data » et à la surveillance généralisée. Ce bel essai poétique est dédié à Lou Reed, son époux décédé en 2013.

L’amour, la mort… et sa chienne Lolabelle : tout au long d’une carrière d’une densité rare, Laurie Anderson a souvent mêlé récit autobiographique et pensée philosophique. Heart of a Dog s’inscrit dans la droite ligne d’un style éminemment personnel, dans lequel l’intime, qu’il soit anecdotique ou profond, voire douloureux, suscite une réflexion plus large sur le monde tel qu’il va. À partir de sa relation presque fusionnelle avec sa chienne Lolabelle, un rat terrier joueur et protecteur, la chanteuse et artiste multimédia compose un essai visuellement inventif où elle tisse souvenirs, fables et méditation poétique. Posée, émouvante, sa voix constitue le fil directeur d’un « film-somme » aux techniques multiples : séquences d’animation, films en super-huit de son enfance, vidéos retouchées ou extraits de textes très rythmés.

Un fantôme

Au fil d’une narration empruntant à la logique combinatoire des rêves, Laurie Anderson cherche les correspondances entre les hommes et la nature, relie ses souvenirs à l’histoire contemporaine ou confie sa perplexité face à une époque convertie au « big data » et à la surveillance généralisée. Elle greffe à ses textes les pensées de Kierkegaard, de David Foster Wallace ou des maîtres bouddhistes, soulignées par une musique inédite, qu’elle a elle-même composée. Le documentaire est dédié à Lou Reed, son époux décédé en 2013, qui apparaît, fantomatique, au détour d’une séquence tournée en privé. Avec Heart of a Dog, la réalisatrice américaine livre une expérience aussi sensitive que spirituelle, un journal intime lisible par tous, qui évoque aussi les petits magazines qu’elle fabriquait, enfant, et distribuait à ses voisins.

Laurie Anderson, Heart of a dog, Etats-Unis, 2012, 1h16mn.

 

Visionner sur Arte

 

 

 


Honorine Tellier

Rédaction et aide à la conception du carnet

More Posts

Vous aimerez aussi...